Romans

T’aimer encore – Federico Moccia

Beau gosse au cœur tendre, le coup de poing facile, l’âme rebelle, Stefano était une légende vivante aux yeux de sa bande de copains romains. Mais c’était il y a dix ans… Aujourd’hui, le jeune homme est rentré dans le rang, devenu producteur de télévision à succès, il va se marier et avoir un enfant. Sa vie semble toute tracée. Jusqu’au jour où par hasard, lors d’une exposition à la Villa Medicis, il croise le chemin de Babi, la femme qui a été son premier amour. Cette rencontre fait voler en éclats toutes ses certitudes. Est-il vraiment heureux ? Babi n’est-elle qu’un souvenir agréable ou un feu que le temps n’a pas réussi à éteindre ? Et lorsqu’elle lui révèle un secret issu de leur passé, Stefano va devoir faire un choix. La vie réserve toujours de ces surprises qui la rendent si belle…

Peut-on aimer encore, comme si c’était la première fois ?

t'aimer encore.jpg

 

Enfin le troisième tome de cette belle et entraînante saga italienne.
J’ai eu l’impression de l’attendre pendant près d’un siècle, en réalité seulement dix ans, ce qui représente tout de même une éternité dans une vie de lecteur !

J’ai retrouvé avec plaisir les personnages des deux tomes précédents … du moins au début, car ensuite ça se gâte !
Ce tome m’a particulièrement déçu, j’avais peut-être placé trop d’espoir en lui, allez savoir …
On retrouve nos personnages quelques années après, et l’histoire débute sur la préparation du mariage de Step et Gin. Enfin, pourrait-on penser sauf que ça va être d’une longueur infinie.
Entre les histoires secondaires, que l’auteur développe, alors que soyons honnêtes, on s’en moque, et le personnage de Step qui  est devenu un quadra sans aucun punch, qui passe son temps à se torturer les méninges, c’est l’ennui assuré !
Heureusement Gin est restée fidèle à elle-même, mais elle se fait voler la vedette par le retour de … Babi ! Et oui, encore et toujours elle.
Pour ma part, j’ai toujours détesté son personnage de sale petite peste bourgeoise et prétentieuse. Elle est constamment là à asticoter Step et une telle attitude me mets hors de moi, autant vous dire que j’ai passé des heures à râler en lisant ce dernier tome !

Mais j’ai aussi passé du temps à … pleurer, car oui, ce dernier tome entre, révélation sur la mort de Polo, nouvelle génération, histoire secondaires inutiles et maladie incurable est infiniment triste !

Je ne sais pas vraiment comment conclure cette critique, pour ma part je n’ai pas aimé ce dernier tome et je me serai bien contenter des deux premiers, mais je ne veux pas (trop) vous influencer … lisez-le et faites-vous votre propre opinion !

Sur ce, bon vendredi à tous !

Tortellini  🐙

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s