Romans

L’amie prodigieuse – Elena Ferrante

Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

L'amie prodigieuse

Le premier tome d’une saga qui me semble plus que prometteuse (et qui a déjà fait ses preuves depuis le début de sa publication).
A vrai dire je ne sais même pas par où commencer pour vous expliquer ce que j’ai aimé dans ce roman, est-ce les personnages d’Elena et de Lina, tous les autres habitants du quartier de Naples où elles vivent ou justement la manière qu’a l’auteure de nous faire revivre cette Naples violente et en plein développement des années 50 ?!

Je vais essayer de mettre un peu d’ordre dans mes idées pour vous faire comprendre !
Tout d’abord je dois dire que j’ai aimé le prologue, c’est bête mais c’est vrai. Contrairement au reste de l’histoire, ce dernier, se déroule à une époque contemporaine où on apprend la disparition mystérieuse d’une de nos futures héroïnes, Lina, c’est alors que sa comparse de toujours, Elena, va tenter de reconstituer ses souvenirs et son enfance auprès de la fougueuse Lina.

Dans ce premier tome on découvre les deux femmes encore enfants et écolières, elles ne sont pas encore amies et vont apprendre à se connaître au fil des pages et de la douce écriture d’Elena Ferrante.
Plus les chapitres défilent et plus elles vieillissent, découvrant tours à tours les joies et les peines de la fin de l’enfance et du début de l’adolescence. Rien ne leur est épargné, et si Elena a la chance de pouvoir faire des études, de sortir de son quartier, Lina, elle, ne quitte pas l’environnement qui lui est familier et pourtant elle talonne son amie dans les études en apprenant seule le latin, le grec, l’anglais.
Les deux jeunes filles découvrent aussi les changements liés à l’adolescence, leurs corps changent et avec eux les regards de leurs connaissances de toujours … créant des jalousies que rien ne semble pouvoir réparer si ce n’est l’événement qui va bouleverser la toute fin du dernier chapitre et qui m’a laissé sans voix … la suite au prochain tome !

Vous le savez sûrement déjà, mais on a appris ce printemps, qu’HBO a décidé de transposer l’envoutante saga d’Elena Ferrante en série ! Pour la France, Canal + en a acquis les droit de diffusion.
Et pour vous mettre l’eau à la bouche, voici la bande annonce française …

Publicités

4 commentaires sur “L’amie prodigieuse – Elena Ferrante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s