Mangas

Darwin’s game

Résultat de recherche d'images pour "darwin's game"

J’ai commencé cette série alors qu’elle est déjà bien avancée : 14 tomes édités pour le moment, le tome 15 étant prévu pour le 8 décembre 2018.
Et croyez-moi, même si j’ai mis longtemps à franchir le pas, je ne le regrette absolument pas .

Tout d’abord parce que cette série de FLIPFLOPs (duo composé de Shu Miyama pour le scenario et de Yuki Takahata pour le dessin [merci Wiki]) a un scénario du tonnerre, mais aussi pour ses dessins qui s’améliore au fur et à mesure des tomes.
Je m’explique :

Dans un premier temps, j’ai emprunté le tome 1 à la bibliothèque que je fréquente (pas celle où je bosse, elle est bien trop petite pour accueillir des mangas) et très vite (genre deux jours après) il m’a fallu la suite … j’en suis maintenant au tome 13 ! Et j’ai réservé le quatorzième tome.

Comme d’habitude, voici un petit résumé de l’histoire de base :

La vie de Kaname Sudo bascule le jour où un message s’affichant sur son portable l’invite à participer à un jeu. Aussitôt mordu au cou par un serpent virtuel qui surgi de l’écran, il est désormais l’esclave d’une compétition impitoyable, le « Darwin’s Game », véritable arène urbaine dans laquelle des participants interconnectés via un réseau social s’affrontent dans des duels à mort.

Très vite, le lycéen doit se rendre à l’évidence : même s’il essaie de se soustraire au jeu, ses adversaires, attirés par l’appât du gain et le frisson du combat, sont prêts à tout pour le retrouver…

Résultat de recherche d'images pour "darwin's game fan art"

Un jeu qui oblige ses participants à s’entretuer sans laisser de trace … peu crédible à l’heure du XXIème siècle me direz-vous ! Oui, mais les créateurs ont pensé à tout, comme on le découvre au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Et je crois que c’est cette spirale infernale qui entraîne les joueurs vers l’Enfer sur Terre qui m’a aussi poussé à me plonger corps et âme dans cette lecture. Et puis au delà du scénario que je trouve sympathiquement-cruellement-parfait (oui j’aime les situations dangereuses … du moins en théorie, parce que vous le savez, en vrai, je suis une vraie froussarde !), j’ai aussi beaucoup aimé les différents personnages.

Kaname, le héros sur les épaules de qui tout semble reposer, est un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus banale. Il va au lycée, il a un scooter, des amis et un portable comme presque nous tous … mais il va se retrouver plonger de force dans le DG … et s’en sortir avec beaucoup d’intelligence. J’apprécie le fait qu’il apprenne au fur et à mesure (c’est mon expression du moment, vous aviez remarqué ? ^^) Car je n’aime pas trop les personnages qui disposent de capacités hors normes dès la naissance …

Vient ensuite Shuka, la Reine Invincible, cette dernière me rappelle parfois Missa Misa du Death Note (ses tenues y sont sûrement pour beaucoup ^^). Sous ses abords de combattante exceptionnelle, elle semble s’être réellement prise d’affection pour Kaname (et un peu d’amour dans ce monde de brute, ça fait de mal à personne !). Je trouve son design de gothique lolita parfaitement en lien avec sa manière de se battre avec des chaînes, je l’adore.

Leur clan, qui se nommera par la suite les Sunset Ravens, se compose d’autres personnages que j’apprécie tout autant :

Rain, une jeune fille de 13 ans, spécialiste dans le décryptage de données concernant le DG, Ryuji, qui sous sa carapace de mercenaire cache bien des tourments et la petite nouvelle Sui (et son frère jumeau Sota, avec qui elle semble partager son corps).

https://pm1.narvii.com/6211/cee7b3f0a827b4a18afbeec3efe53638ef473e3d_hq.jpg

Cette brave équipe affronte depuis maintenant plus de 10 tomes des épreuves toutes plus cruelles les unes que les autres en combattant des joueurs cinglés pour la plupart sans me lasser une seule seconde. Comme vous l’aurez compris, ce manga regorge de combats, parfois sanglants, parfois plus modérés, mais il est plus profond qu’un simple manga de baston comme on en trouve beaucoup sur le marché. Ici l’histoire est menée de front avec l’intervention de la police, qui tente d’intervenir dans le déroulement du DG (autant vous dire que c’est pas une réussite pour l’instant), et l’envie implacable de Kaname qui désire plus que tout mettre fin au DG en mettant la main sur son administrateur.

Récemment j’ai découvert que ce titre allait être adapté en anime, dont vous pouvez retrouver l’annonce ici. Je ne comprend rien au japonais, mais une chose est sûre, il me tarde de pouvoir le découvrir pour me plonger une fois encore dans l’Enfer du Darwin’s Game !

Signature

 

2 commentaires sur “Darwin’s game

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s