Romans

Les autres peuvent bien aller se faire voir – Anna Paige

Bonjour à vous tous, j’espère que vous avez eu une bonne semaine, la mienne fut plutôt chargée en activités diverses et variées, dont un voyage à Paris, mais surtout remplie de belles lectures … à l’image du livre dont je vais vous parler aujourd’hui !

006164656

Je suis très heureuse d’avoir débuté cette lecture et d’être passée outre cette couverture tout simplement affreuse que nous offre ici Hachette, car ce qui se cache derrière est un pur bonheur.

Encore étudiante, Melissa porte toute sa famille sur ses épaules. Pas le choix : sa mère a abandonné le foyer, son père est débordé par le travail et son frère Léonard part à la dérive, traînant en bas des tours de leur cité. Heureusement, Melissa a un refuge, un havre de paix dans lequel s’évader : l’écriture.

Son prochain projet pour nourrir son imagination : suivre pendant un an l’équipe de rink hockey locale. Au fil des entraînements et des matchs, Melissa se fait une place dans le groupe. Seul Maximilien, dont le regard bleu l’électrise chaque fois qu’elle le croise, semble réticent à sa présence. Pourquoi cela la déstabilise-t-elle à ce point ? Est-elle en train de tomber amoureuse ? Impossible, son cœur ne peut pas se mettre en travers de son roman ! D’autant que Max et elle ne sont pas du même monde… À moins d’envoyer valser les préjugés, les contraintes familiales et la pression sociale d’un coup de crosse ou d’un trait de gomme !

Je vais être honnête avec vous dès le départ, ce livre fut un vrai coup de cœur, alors ne vous étonnez pas si ce qui suit n’est qu’éloge.

Ce roman est le second de cette jeune auteure, je n’ai pas lu le premier, mais au vu du plaisir que j’ai pris dans cette lecture, il est fort probable que je lise très prochainement.

Dans « Les autres peuvent bien aller se faire voir », les personnages sont terriblement attachants. Mélissa est une jeune femme d’une vingtaine d’années, étudiante à la fac. Je me suis très rapidement prise d’amitié pour son personnage. Elle est à la fois douce, gentille avec la tête sur les épaules, tout en étant bien loin d’un personnage de nonne comme on en rencontre parfois dans le young adult. On pourrait la qualifier de personne lambda, elle n’est n’y trop timide, n’y trop extravagante, elle a des préoccupations de jeune femme de son âge et de son temps, je pense donc que chacune d’entre nous pourrait se reconnaître en elle.
Maximilien, soufflant le chaud et le froid dans la même page, il est plus difficile à cerner. Mais plus il se tient à l’écart de Mélissa, plus on a envie que tous deux se rapprochent.
Le reste de l’équipe de rink hockey, Léonard et la meilleure amie et cousine de Mélissa, sont quant à eux des personnages secondaires intéressants. Ils apportent leur lot de péripéties qui permettent d’étoffer le récit et ainsi de découvrir les protagonistes principaux sous des jours nouveaux.

Ce roman est bien écrit, l’auteure a un style fluide et très agréable à lire. J’ai beaucoup aimé la mise en abyme qu’utilise l’auteure dans son histoire, Mélissa, elle même jeune auteure s’apprête à publier son second roman et pour cela elle intègre le club local de rink hockey … tout comme l’a fait l’auteure avant d’écrire le roman dont je vous parle ici, ce qu’elle explique dans les remerciements.

Autre point que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, c’est la découverte d’un sport dont j’ignorais tout, sans toutefois que cela ressemble à un documentaire.

Comme j’ai pu vous le dire un peu plus haut, au fur et à mesure que l’histoire se déroule, de multiples histoires secondaires apparaissent, elle sont intéressantes, pas envahissantes et je trouve qu’elles apportent un petit plus à l’histoire, étoffant le personnage de Mélissa. Elles nous donne également l’occasion d’avoir des passages attendrissants, notamment au travers de la relation que Mélissa entretient avec Léonard, son petit frère.

Ce livre, au delà de tous les points positifs dont je viens de vous parler regorge également de passages à fort suspense. Notamment au travers des différents matchs que l’auteure nous fait vivre.
Un mot pour qualifier le dernier match : bordel.
Bordel c’était fou, de l’action, du suspense, de la crainte, de la joie, de l’amusement. Tout cela en quelques lignes et pour cela je remercie et je félicite l’auteure pour son talent.

Le seule demi bémol (oui c’est vraiment ridicule), qui réside dans ces pages viendrait sûrement de l’incompréhension entre les personnages principaux que l’on sent venir à des kilomètres, pas un instant je me suis prise à penser comme Mélissa, mais qu’importe, je me suis laisser porter et j’ai patiemment attendu que Mélissa comprenne son erreur.

Encore une fois je tenais à remercier Netgalley et Hachette pour cette délicieuse lecture.

signature

2 commentaires sur “Les autres peuvent bien aller se faire voir – Anna Paige

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s