Romans

La reine des quiches – Sophie de Villenoisy

Bonjour à tous, commençons par le commencement, aujourd’hui je vous retrouve pour pousser un bon coup de gueule : J’en ai marre de ces protagonistes toutes plus godiches les unes que les autres ! Serait-il possible de trouver un roman où le personnage féminin sait être timide, maladroite mais forte et volontaire en même temps ? Moi j’y arrive bien tous les jours sans ressembler à une tarte exaspérante au possible !

C’est le second roman de Sophie de Villenoisy que je lis (Question de standing, fut l’une de mes lectures en 2018), et vraiment, maintenant j’en suis sûre et certaine, je n’aime pas son travail. Non pas qu’il soit de mauvaise qualité, simplement il ne me correspond pas. Moi les quiches je les prépare avec amour et je les déguste tièdes, mais je refuse de les voir dans les pages de mes lectures, ça m’exaspère bien trop !

reine quiches

Bref, j’arrête de rouspéter comme une vieille grand-mère après les nouvelles générations qui ne comprennent pas à quel point tout était mieux avant et je vous parle un peu de ce roman.

À quarante et un ans, Murielle collectionne les échecs, comme si une vilaine fée prenait un malin plaisir à la persécuter. Après autant de fausses couches que de manuscrits refusés, elle s’est résignée à ne donner vie qu’à des articles sur les vermifuges dans la rubrique animalière d’un journal télé.
Jusqu’au jour où un éditeur l’appelle, son dernier roman, Ceci est mon corps, l’a fasciné, il veut absolument le publier. Murielle n’en revient pas, son roman-confession sur sa propre stérilité va lui apporter la reconnaissance dont elle a toujours rêvé! Mais ce succès littéraire pourrait aussi avoir des conséquences inattendues sur sa vie et son entourage…

Murielle, la protagoniste principale de ce récit correspond à merveille au titre de ce livre. Une vraie tarte. Pseudo-journaliste (elle même ne considère pas comme telle), elle écrit à longueur de temps des romans qui sont tous refusés par les maisons d’éditions et comme par hasard, le jour où elle est publié, cette grande timide écrit un roman à la limite de la cochonceté. Ce qui m’a particulièrement déçue, moi je m’attendais à livre témoignage fort et poignant concernant son impossibilité à devenir mère.

Quand enfin, Madame, a la chance d’être acceptée au sein d’une maison d’édition (et pas des moindres, s’il vous plait!), elle préfère rester au chaud sous sa couette à déprimer et à ressasser ! Positive ma grande, parce que là vraiment, tu m’ennuie !

Mais bon quand on voit son entourage on se dit que finalement tout coule de source. Son mari, qui semble être son plus grand soutien dans la vie, ne m’a semblé être qu’en réalité un pilier aussi solide qu’un château de cartes. S’il reste toujours aux côtés de Murielle, il n’est pas réellement présent quand cette dernière a besoin d’aide, il ne cherche pas à comprendre d’où lui vient son malheur. Au mieux il en soigne les conséquences, mais il ne creuse pas pour découvrir ce qui est pourri dans ses fondations.

Le reste de sa famille est un ramassis d’égoïstes en tout genre, entre la sœur reine-mère dans son foyer qu’elle voudrait parfait, son beau-frère qui semble être un abruti congénitale et sa mère qui n’en a que le titre, bonjour la famille ! Peut-être pas si étonnant que Murielle soit un cas désespéré …

Quant aux grands retournements de situations que nous offre l’auteure, je les ai trouvé biens plats. L’un concerne l’enfance de Murielle, et aussi dramatique soit-il je trouve qu’il n’a rien à faire dans cette histoire. Le second, qui lui vient réchauffer le cœur de notre tarte en chef, tombe encore plus à plat tant on le voit venir à des kilomètres à la ronde.

J’ai vraiment était très déçue de cette lecture, pour moi s’en ai fini des romans de cette auteure. Le seul point positif que j’ai réussi à lui trouver fut sa couverture qui m’a servi pour un bookface que vous pourrait bientôt retrouver sur Twitter !

Next !

signature

Publicités

3 commentaires sur “La reine des quiches – Sophie de Villenoisy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s