Romans

Monsieur – E.L. James

Bonjour à tous, aujourd’hui je m’attaque à un article de taille, non qu’il sera très long, mais il fut compliqué à écrire. En effet j’étais tentée par la lecture du nouveau chef-d’œuvre (Hahahaaaaa) de E.L. James, mais il s’agissait essentiellement de curiosité mal placée … or ma lecture ne fut pas si terrible que ça, ce que j’ai beaucoup de mal à admettre !

Londres 2019. La vie est douce pour Maxim Trevelyan. Avec sa belle allure, ses relations aristocratiques et son aisance financière, il n’a jamais eu à travailler et dort rarement seul. Mais tout va changer lorsque la tragédie frappe et que Maxim hérite du titre de noblesse, de la fortune de sa famille, et de toutes les responsabilités qui en découlent. Un rôle auquel il n’est pas préparé et qu’il a du mal à assumer.
Son plus grand défi sera de lutter contre son désir pour une jeune femme énigmatique fraîchement arrivée en Angleterre et dont le passé trouble semble inquiétant. Réservée, belle et douée pour la musique, elle reste un mystère, et Maxim éprouve pour elle une passion qui lui est inconnue et qu’il n’ose nommer. Qui est Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger de la malveillance qui la menace ? Et comment réagira-t-elle quand elle apprendra qu’il a lui aussi ses propres secrets ?

Résultat de recherche d'images pour "monsieur el james"
Entrer une légende
Autant les couvertures de 50 nuances étaient magnifiques, autant là c’est moche !

Commençons par le commencement. Le premier chapitre. Celui-ci est effréné, le personnage qui l’habite semble fuir un terrible danger et puis … plus rien, on passe totalement à autre chose dès le second chapitre. On fini par en comprendre la signification que bien après. J’ai trouvé que c’était mal construit, après tout j’étais venue pour une romance et là on me sert un truc qui est censé me faire frissonner, désolée mais il y a erreur !

Mais bon bref passons, la fameuse histoire d’amour que j’attendais fini bien par arriver. Il s’agit d’une histoire d’amour plutôt gnangnan, les personnages ne se connaissent pas encore, qu’ils s’aiment déjà. A propos des personnages principaux justement, ils sont à tendances très caricaturales (Monsieur, où quand Barbie l’immigrée-vierge-effarouchée rencontre Ken le-millionnaire-accro-au-sexe), fort heureusement ils s’améliorent au cours du récit.

Concernant les personnages secondaires, je ne retiens que celui de Caroline, qui est absolument détestable. Une saleté de petite bourge mal embouchée et pseudo tristounette (mais qui subitement change à son tour pour devenir une fille sympathique le temps d’un court moment, c’est à rien y comprendre).

Oh et puis tant que j’y suis à vous parler de Caroline, autant que je vous parle de Kit, son défunt époux, frère de Maxim. Au début du livre, ce dernier est décédé très récemment et un mystère plane sur sa mort, ce dernier ne sera jamais élucidé, ça ne valait donc pas le coup de le mentionnait à d’aussi nombreuses reprises si c’était pour le laisser choir comme une vieille crêpe au soleil !

Une grande partie du roman est construite autour du passé de Alessia, une histoire secondaire plutôt intéressante et qui apporte un peu de piquant à l’histoire, même si un fois de plus elle a tendance à tomber à plat.

Et quand l’histoire se détache de l’inquiétant passé d’Alessia, le roman fait dans l’originalité en étant rempli de scènes de … sexe ! Vous y avez cru à l’originalité hein 😉 J’ai donc trouvé qu’il y avait de trop nombreuses scènes de sexe qui s’étendent sur des pages et des pages, mais, pour info, pas de sado-masochisme à recenser cette fois (c’est déjà un bon point ^^).

Pour terminer cet article je ne peux pas m’empêcher de vous parler du voyage qu’entreprend Maxim en Albanie et de sa rencontre avec les parents de Alessia, cette scène dont je vous expliquerai pas la raison est à la limite du cocasse.

Si je devais tout de même retenir un bon point sur cette lecture, je dirai que la plume de E.L. James, qui n’était pas d’une grande qualité lors de sa première trilogie, s’est ici un peu améliorée, du moins c’est l’impression que j’ai eu (mais peut-être est-ce du à la traduction …).
Oh et puis histoire de pas être trop méchante (Torti c’est toi qui a choisi ce livre, personne ne t’y a forcé), je pourrai aussi vous dire que Maxim et Alessia forment un couple plutôt choupinet.

En somme ce nouveau titre de E.L. James n’est pas affreux, mais j’ai déjà lu des romances pimentées bien plus originales que celle-ci.

signature

Un commentaire sur “Monsieur – E.L. James

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s