Romans

La librairie des rêves suspendus – Emily Blaine

Bonjour à tous, aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un roman feel-good que j’ai pu lire au moment du challenge Netgalley, alors que d’habitude les éditions &H me refusent systématiquement mes demandes de lectures, ce fut donc un vrai bonheur de voir dans la sélection pour le challenge ce titre dont voici le résumé :

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

Le pitch de base est sympathique, j’ai très vite accroché à cette histoire mignonnette dont le résumé m’a autant attiré que sa jolie couverture.

Résultat de recherche d'images pour "La librairie des rêves suspendus - Emily Blaine"

Cette histoire fraîche et légère nous emmène de Paris à la Charente où l’on fait connaissance avec Maxime, un acteur bad boy, qui a de terribles difficultés dans ses relations avec autrui. C’est un homme à fleur de peau, qui cherche constamment la bagarre plutôt que la discussion. Il préfère tenir les gens loin de lui et met un point d’honneur à détruire la moindre ébauche de relation saine afin de se protéger et de cacher aux yeux de tous le lourd secret qu’il dissimule. C’est suite à la bagarre de trop qu’il écope de travaux d’intérêt général, afin d’éviter la case prison. Et c’est ainsi qu’il fait la connaissance de Sarah, une jeune libraire passionnée par son métier. Sa boutique est au bord du gouffre et la somme proposée par Mathilde l’agent de l’acteur en échange du secret concernant la présence de son poulain entre ses mûrs es la seule chose qui peut lui permettre de garder la tête hors de l’eau et ainsi de conserver la librairie qu’elle a hérité de sa grand-mère maternelle, qui l’a élevé. Sarah est du genre timide à l’extrême et se réfugie la plupart du temps dans des histoires fictives pour ne pas avoir à affronter la vie. Son personnage que je qualifierai de gentille bécasse m’a irrité au début de l’histoire. Fort heureusement elle prend confiance en elle, aider par la présence de Maxime qui la pousse à sortir de sa zone de confort, à relever le nez de ses livres et à vivre enfin pleinement sa vie de jeune femme épanouie (et endettée !)
Malgré tout, je regrette que son évolution ce fasse de manière un peu trop rapide dans le roman.

La librairie des rêves suspendus, c’est une belle histoire de seconde chance. En effet Maxime saura-t-il s’apaiser au contact de Sarah ?

Pour ma part j’ai préféré Maxime, que je trouve plus attendrissant que Sarah, malgré son vilain caractère. Il cache un lourd secret, dont il a terriblement honte, que j’ai trouvé fort bien trouvé, j’ai simplement regretté la manière dont il traité par la suite, une fois sa découverte actée.

J’ai trouvé que les personnages étaient un peu caricaturaux, lui le bad boy invétéré et elle la gourdasse timide et choupinette, mais le texte proposé par Emily Blaine est tellement frais et pétillant que je suis passée outre ce point qui aurait pu me faire sortir de ma lecture.

Le rapprochement entre les deux personnages semble presque impossible tant ils sont à l’opposé l’un de l’autre et à de nombreux moments je me suis demandée si l’histoire d’amour à laquelle je m’attendais ne se réaliserai pas mais entre d’autres personnages que Sarah et Maxime. La librairie des rêves suspendus c’est une histoire d’amour qui prend le temps de se construire, point que j’ai particulièrement apprécié.

Outre les personnages un tantinet caricaturaux, j’ai ressenti un léger regret concernant le personnage de Simon, l’ami acteur de Maxime, je trouve son rôle sous utilisé et son traitement un peu bâclé. Et aussi, et surtout, j’ai tout simplement détesté la fin de ce roman, non pas qu’elle soit mauvaise, mal écrite ou inutile, simplement en tant que bibliothécaire elle m’a fait iriser les poils !

Malgré le couac de la fin, je peux vous dire en somme que La librairie des rêves suspendus fut une belle découverte, et je pense que si je trouve un nouveau titre d’Emily Blaine sur ma route je n’hésiterai pas à l’ouvrir.

 

signature

 

 

3 commentaires sur “La librairie des rêves suspendus – Emily Blaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s