BD·Lire en couleurs 🎨

Le dédale rouge, les cinq mondes tome 3 – Mark Siegel

Bonjour à toi deuxième article du jour et bonjour à vous tous, tout le monde va bien ? Oui ? Parfait ! (Comment ça je ne suis pas censée faire les questions/réponses ? ^^)
Bref, excusez-moi j’arrête mes âneries, et je passe à l’article consacré aujourd’hui au troisième tome de la série Les cinq mondes, dont je vous ai parlé cet après-midi dans mon Throwbak Thursday Friday Livresque.

Résultat de recherche d'images pour "5 monde 3 couverture"

Ce titre, outre le fait qu’il était fort sympathique, me permet de valider une nouvelle consigne pour le challenge Lire en couleurs du moins de juillet, « Le titre doit contenir le mot rouge ».

cover-lire-en-couleurs.png

Avant de vous proposez le traditionnel résumé qui accompagne chacun de mes articles, je vous propose de vous replongez dans l’article que j’avais écris pour les deux premiers tomes de cette saga.

Pour éviter la catastrophe écologique qui menace les 5 Mondes, Oona Lee et ses amis doivent allumer les cinq phares antiques. Prochaine destination : Lune Yatta. Mais la situation politique s’y révèle instable et, depuis que de puissantes entreprises ont renforcé leur mainmise sur la vie publique, la démocratie est en péril. Quant au phare rouge, il semble inaccessible…

Entre aventure, science-fiction et quête initiatique, plongez dans l’univers vertigineux du Dédale rouge, troisième tome d’une épopée écologique.

Tout d’abord je dois vous dire que ce fut un vrai bonheur de retrouver notre joyeuse bande d’amis composée de Oona Lee, An Tzu et l’androïde Jax Amboy. Malgré tout j’aurai peut-être du relire les deux tomes précédents, histoire de me remettre un peu le contexte en tête, mais dans l’ensemble le reste de l’histoire m’est rapidement revenue en tête, j’ai donc pu me replonger dans cette nouvelle aventure toujours, qui s’avère être toujours aussi palpitante que les précédentes.

Une fois de plus les dessins colorés, punchy et très attrayants. Comme vous vous en doutez, au vue du titre, on est cette fois-ci plongé dans un univers très rouge qui m’a plus ou moins transmis une sensation de chaleur, d’étouffement, surtout quand les personnages erraient dans les conduits menant au phare de cette nouvelle lune …

A l’occasion de ce nouveau tome, on découvre donc la lune Yatta, un monde qui semblait prometteur, presque idyllique, mais qui se trouve être aussi pourri que ceux que l’on a déjà visité, où la corruption politique fait rage et où la pollution demeure l’un des combat majeur.

L’incarnation du Simulacre, le grand méchant de cette histoire, est une fois de plus ici à la hauteur de mes attentes …

Si dans les tomes précédents, c’était la dimension écologique qui était mise en avant (notamment au travers de l’empoisonnement d’An Tzu), ici c’est plus la dimension économique du monde qui est critiquée. En effet, pourquoi les puissants qui gouvernent Lune Yatta devraient-ils lever le petit doigt pour aider les plus faibles alors que cela ne leur rapporte rien ?!

En somme, ce tome était très agréable à découvrir, j’ai adoré passer ce nouveau moment en compagnie d’Oona, d’An Tzu, de Jax Amboï et de tous les nouveaux personnages que l’on y rencontre. L’histoire est toujours aussi prometteuse, j’ai donc hâte de pouvoir découvrir la suite de cette adorable BD.

signature

Un commentaire sur “Le dédale rouge, les cinq mondes tome 3 – Mark Siegel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s