Romans

Les mémoires d’un chat – Hiro Arikawa

Bonjour à tous, à l’occasion de la journée internationale du chat j’avais envie de partager avec vous mon avis concernant une lecture que j’ai découverte l’été dernier et qui m’avait particulièrement charmée …

Résultat de recherche d'images pour "les mémoires d'un chat"

J’ai découvert cet excellent roman un jour où je faisait des recherches sur un autre des titres d’Hiro Arikawa, le light novel à l’origine du manga Library Wars, que j’adore !

Histoire que vous puissiez découvrir plus amplement cette délicate histoire féline, voici son résumé :

Un changement dans la vie de Satoru fait qu’il doit se séparer de Nana, son chat adoré. Débute alors une série de voyages chez des amis d’enfance, aux quatre coins du Japon, pour lui trouver un nouveau foyer. Mais le rusé matou, narrateur de ce savoureux roman, ne l’entend pas de cette oreille : il fera tout pour rester avec Satoru et prolonger l’aventure.

Dans cette histoire pleine d’émotions, le chat est notre narrateur, pour notre plus grand plaisir. Ce dernier prénommé, Nana est un chat de gouttière un vrai, un dur. Pour lui, pas question d’avoir un maître, même s’il a élu domicile sur le capot d’un monospace. Un jour, suite à un accident avec une voiture, Nana (qui ne porte pas encore ce prénom) est recueilli par Satoru, le propriétaire du monospace. Après une visite chez le vétérinaire, le jeune homme décide de garder le chat chez lui le temps de sa convalescence et c’est ainsi qu’un lien indéfectible né entre les deux protagonistes principaux du roman.

C’est d’ailleurs Satoru qui lui donnera le prénom de Nana, ce dernier peu en adéquation avec le sexe du chat lui ai attribué parce que sa queue levée ressemble à un 7, et « nana » signifie 7 en japonais.

Ce roman plein d’humour, de bons sentiments est une hymne à l’amitié. Il est séparée en plusieurs parties. En effet, pour des raisons qu’il cache à tous, Satoru décide de faire le tour du Japon à la rencontre de vieux amis à qui il pourrait confier Nana. Et c’est ainsi que cette belle petite famille entame un road movie plutôt épique au travers duquel Nana nous régale d’anecdotes toujours plus croustillantes, comme sa découverte de la mer. Un voyage poétique dans lequel on se laisse emporter avec plaisir.

Chaque partie est consacrée à un ami que Satoru a décidé de voir pour faire adopter son précieux compagnon. J’ai été tellement emballée par ma lecture que je n’ai pas vu les pages défiler, j’avais tant envie de savoir pourquoi Satoru ne pouvait plus garder Nana … J’ai senti venir la fin, mais je ne voulais pas y croire tant ça me rendait triste. Soyons honnête, je pense que j’ai failli pleurer à de très nombreuses reprises !

En somme ce titre est un petit bijou, un vrai coup de cœur ! Un hymne à l’amitié, tant féline qu’humaine.

signature

 

 

 

Un commentaire sur “Les mémoires d’un chat – Hiro Arikawa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s