Romans

Ragdoll – Daniel Cole

Bonjour à tous, aujourd’hui on se retrouve pour une chronique sur un roman policier que j’ai tout simplement dévoré ! A l’époque de sa sortie je ne me rappelle pas avoir entendu parler de ce titre, mais croyez moi je ne vais pas rater la sortie du troisième opus de la série cette automne, il est d’ailleurs déjà dans mon panier Electre !

Ragdoll
ALERTE COUP DE COEUR !

Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé « Ragdoll », la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf.

Je vais faire simple. J’ai tout aimé. Tout. 

Sur ce, ciao à demain ! signature

 

 

 

Quoi, vous voulez en savoir plus sur ce roman ? Bon d’accord ^^

Tout d’abord sachez que si vous ouvrez ce roman vous serez confrontés à la noirceur de l’âme humaine. Dès le début, l’auteur nous met dans l’ambiance avec une scène de jugement dans un tribunal où l’un de nos futur protagoniste principal ne brille pas par sa délicatesse (il tente tout de même de fracasser la gueule d’un prévenu qui vient d’être innocenté devant tout un tribunal), suivie de la découverte d’un corps reconstitué à partir de six victimes démembrées … qui a envie de se faire un petit puzzle ?

Dans ce roman où le tueur est particulièrement imprévisible et insaisissable, j’ai adoré chacun des personnages que j’ai pu rencontrer et dont je vous ai fais une petite liste ci-dessous : 

  • Wolf, un enquêteur comme je les aime. Droit dans ses bottes, faisant parfois cavalier seul, mais rarement au détriment de la sécurité de ses camarades.
  • Baxter, une femme forte, un peu dans la lignée de Ludivine Vanker de Maxime Chattam.
  • Edmund, le stagiaire qui gère la fougère et sans qui les policiers du MET galèreraient encore.
  • Finley, Simmons, des personnages à la limite du secondaire et qui pourtant sont très présents tout au long de cette enquête.
  • Andrea, l’ex-femme de Wolf, l’un des rare personnage qui m’a agacé, elle a une tendance trop girouette à constamment hésité entre le bien de son ex-compagnon et son métier de journaliste.

Mais reparlons de Wolf (déjà j’adore son surnom, Wolf pour William Oliver Layton Fawkes), c’est un anti-héros dont je suis folle. En général j’adore les enquêteurs anglais, ils ont un flegme et un mauvais caractère dont je raffole, et si Cormoran Strike le protagoniste principal de L’Appel du coucou de Robert Galbraith avait déjà toute ma sympathie, Wolf de Ragdoll a quant à lui tout mon amour. Presque aussi marqué que son compatriote par la vie, il n’a pas sa propension à consommer de l’alcool ce qui lui permet très aisément de monter sur la plus haute marche du podium.

Dans ce roman, écrit d’une main de maître, l’enquête semble tout d’abord piétiner, s’enliser et presque chaque semaine fait les frais de la cruauté d’un tueur implacable qui tue encore et encore sous les yeux de policiers incapables de l’arrêter. Ce schéma se répète de manière toujours plus cruelle jusqu’à un retournement de situation pour lequel je tire mon chapeau à l’auteur, alors là je ne l’avais pas vu venir celui-ci !

En somme, je vais me répéter, j‘ai tout aimé. Tout. Et je n’ai qu’un seul conseil à vous donner, lisez-le ! 

signature

 

13 commentaires sur “Ragdoll – Daniel Cole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s