Lire en couleurs 🎨·Romans

L’étrange cas du Dr Jekyl et Mr Hyde – Robert Louis Stevenson

Bonjour à tous, on se retrouve ce matin pour un nouvel article Lire en couleurs, après les péripéties gourmandes de Jirô Taniguchi, je vous propose de découvrir mon avis sur un classique de la littérature : L’étrange cas du Dr Jekyl et Mr Hyde, de Robert Louis Stevenson.

Je suppose que vous connaissez déjà le pitch de base, mais je vous remet tout de même le résumé de la quatrième de couverture :

Quand la nuit tombe, le terrifiant Mr Hyde se faufile dans les ruelles désertes et martyrise fillettes et vieillards avec un sang-froid démoniaque. Chacune de ses apparitions inspire le frisson. Pourquoi cet être abject est-il protégé par le respectable Dr Jekyll, gentleman et philanthrope reconnu à Londres ? Pour Mr Utterson, notaire de son état, il ne peut s’agir que de quelque manipulation diabolique.

Chef-d’oeuvre du récit d’épouvante, inspiré d’un cauchemar de l’auteur, L’Etrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde fascine aussi par son réalisme psychologique.

Résultat de recherche d'images pour "livre L'étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde"
Il ne s’agit pas de la couverture de l’ouvrage que j’ai lu, mais la mienne (une édition pas cher) était vraiment trop vilaine avec son prix promotionnel écrit en gros !

 

J’ai découvert le thème de l’alter-égo, il y a de ça de nombreuses années, avec les romans jeunesse Arielle Queen de Michel J. Lévesque (pour plus de détails sur cette série je vous renvoi vers l’ami Google) ainsi que dans le film de Stephen Norrington, sorti il y maintenant plus de dix ans, La Ligue des gentlemans extraordinaires, où certes, le personnage de Hyde est absolument hideux, mais où les souffrances et les mystères de ce personnage m’attirait déjà.

Plus récemment, nous avons écouté avec mon compagnon un podcast de Guillaume Gallienne, issu de son émission hebdomadaire « Ça peut pas faire de mal », où ce dernier étudiait ce texte mythique de Stevenson.

Mais laissons de côté mon penchant pour ce thème extraordinaire qu’est celui de l’alter-égo, et concentrons-nous sur le texte de R.L. Stevenson, plus d’un siècle après son écriture (en 1886), l’intrigue est toujours aussi prenante. Le texte commence très lentement, un peu trop peu-être, mais il se conclu avec une fin où la tension est à son apothéose, où l’on découvre le fin mot de l’histoire et la terrible vérité concernant le secret du Dr Jekyll.

Revennons-en au début de l’histoire, quand Mr Utterson, poussé par sa curiosité et son professionalisme, décide de rencontrer l’héritier testamentaire de son ami le Dr Jekyll, ce dernier lui ayant confié un testament pour le moins intriguant … Et quelle n’est pas sa surprise quand, enfin, il fait la rencontre, glaçante, avec cet être si particulier qu’est Mr Hyde, fameux personnage à l’origine de nombreuses rumeurs et controverses.

Commence alors une sorte d’enquête, menée par Utterson auprès des proches de Jekyll pour tenter de comprendre quel lien uni le valeureux docteur et l’être repoussant, inquiétant qu’est le mystérieux Hyde. Même si je connaissais le fin mot de l’hsitoire, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre le notaire dans ses découvertes, d’autant qu’il voue une profonde amitié au Dr Jekyll et qu’il semble réellement s’inquiéter pour lui.

Dans son investigation, Utterson nous permet de rencontrer une autre ami de Jekyll, le Dr Lanyon, même si ces derniers sont brouillés suite à des divergences scientifiques, c’est tout de même vers cet homme que Jekyll se tourne quand il se retrouve acculé suite à ces expérimentations quelques peu douteuses. Au travers de la critique que fait le Dr Lanyon de son ex-confrère, on sent que Stevenson a cherché à poser son (ses) personnage(s) principal à la limite floue entre  le savant fou et l’apprenti sorcier …

En somme, L’étrange cas du Dr Jekyl et Mr Hyde est un roman court, facile à lire, mais qui renferme un bijou de la littérature classique britanique qui nous pousse à nous demander jusqu’où pourrait aller notre cruauté si la morale et la bienséance n’étaient pas là pour nous contrôler ne serait-ce qu’un tantinet …

 

cover-lire-en-couleurs.png
Lire en couleurs : lire un classique

signature

Un commentaire sur “L’étrange cas du Dr Jekyl et Mr Hyde – Robert Louis Stevenson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s