Romans

Les Oubliées du printemps – Nele Neuhaus

Bien le bonjour à tous, aujourd’hui je vous propose de découvrir un nouvel avis sur un polar, ce dernier Les Oubliées du printemps est à retrouver chez Calmann-Levy.

Les oubliées du printemps - broché - Nele Neuhaus - Achat Livre ou ebook |  fnac

Avant toute chose, je tenais à remercier Netgalley et à Calman-Levy pour cette effrayante découverte

Depuis quelques temps j’oriente involontairement mes lectures de polars vers le Nord ou tout du moins vers l’Est, je ne sais pas d’où me vient cette propension, mais toujours est-il que j’en suis ravie ! Cela me permet de découvrir d’excellents titres, comme ce fut le cas pour La Fille sans peau de Mads Peder Nordbo ou encore Les Disparues du tableau de Daria Desombre. Les Oubliées du printemps, le dernier né de Nele Neuhaus ne déroge pas à cette liste.

Retour sur ce titre, qui s’il m’a moins passionné que les deux livres cités précédemment, est tout de même très bon.

Tout commence avec un prologue glaçant, puis l’auteure fait un bond dans le temps et démarre tranquillement son histoire avec le décès d’un vieil homme à priori sans histoire. Et pourtant en fouillant dans son passé les enquêteurs vont aller de découvertes macabres en découvertes macabres, que ce soit de la maltraitance d’enfants à la violence dans son couple, Théo Reinferath leur réserve de belles surprises !

Ce livre fourmille d’éléments perturbateurs, c’est donc à la fois compliqué de découvrir l’auteur des crimes affreux qui parcourent ses pages et pourtant il est passionnant, car ce fourmillement d’indices, de contre-indices nous pousse à toujours chercher plus loin.
A plusieurs reprises je me suis dis « c’est lui, j’en suis sûre ! » … raté ! L’auteure trouve toujours le moyen de nous retenir dans son histoire en ajoutant à chaque fois une nouvelle brique à l’enquête qui s’écrit sous nos yeux.

J’ai bien apprécié les personnages qui composent l’équipe, à commencer par Pia Sander, on peut aisément la considérer comme la protagoniste principale de cette histoire, son côté très humain et non flic-machine-de-guerre est terriblement touchant. J’ai également trouvé que les liens qu’elle entretient avec le reste de l’équipe « Fête des mères » est intéressant, chacun semble avoir sa place et être en phase avec les autres membres, pourtant ils ne semblent pas spécialement proches les uns des autres, cela m’a d’ailleurs un peu rappelé l’équipe de la police d’Ystad que l’on retrouve dans les enquêtes de Kurt Wallender signées par mon regretté Henning Mankell.

En somme, vous l’aurez compris, si ce livre n’est pas un coup de cœur je vous le recommande tout de même car je suis convaincue qu’il vaut le détour.

2 commentaires sur “Les Oubliées du printemps – Nele Neuhaus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s