Romans

Le dard du scorpion – Douglas Preston & Lincoln Child

Bonjour à tous, après un Top 10 tuesday accès musique hier, un domaine dans lequel je n’ai quasiment aucune connaissance, aujourd’hui je retourne à l’amour de ma vie, la littérature policière !

Le mois dernier, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir plusieurs titres que j’attendais avec impatience (dont le dernier Rachel Abbott, Murder Game, qui m’a hélas bien déçu), mais j’ai également eu l’occasion de découvrir un titre auquel je ne m’attendais pas du tout, Le Dard du scorpion, du duo américain Preston & Child. et pour cause, leur dernier titre traduit en français datait seulement de novembre l’année dernière. C’est donc avec une grande joie que je me suis lancée dans ce nouvel opus mettant en scène la toute jeune enquêtrice du FBI Corrie Swanson et Nora Kelly, archéologue, que les auteurs nous avaient déjà présenté à l’occasion de leur précédent roman.

Le corps étrangement momifié d’un homme est retrouvé dans une ville fantôme du Nouveau-Mexique. À son côté : une croix en or du XVIIe siècle datant de l’ère coloniale espagnole.
L’archéologue Nora Kelly et Corrie Swanson, jeune agente du FBI, doivent déterrer l’homme pour l’identifier, déterminer les causes de sa mort et rechercher un éventuel trésor enfoui …
Mais leur présence dérange et les morts s’accumulent … D’abord l’homme qui a découvert le cadavre. Puis un militaire… L’armée, justement, qui se livrait dans le secteur à des essais nucléaires, ne serait-elle pas responsable de la mort du chercheur d’or, dont le cadavre présente des traces de radioactivité ?
Et quid du supposé trésor ? Une fois encore, l’intervention d’Aloysius Pendergast pourrait lever le voile sur ce mystère …

Cette fois-ci, comme vous avez pu le découvrir dans le résumé, point de centaine de pieds se baladant loin de leur corps respectifs, point d’expédition mythique introuvable, mais un seul et unique cadavre. Un mort pour le moins étonnant tout de même puisque ce dernier se trouve être momifié dans une ancienne cité minière, soit disant, désertée depuis bien longtemps du Nouveau-Mexique. L’occasion de prendre part à une nouvelle enquête addictive comme je les aime et de retrouver le duo formé par Corrie et Nora qui match particulièrement bien.

Une enquête qui semblait basique, avec un arrière goût de punition pour Corrie, pas très fière de ses récents résultats au tir … et pourtant les auteurs, créateurs du célèbre Aloysius Pendergast, nous ont réservé une enquête palpitante et haute en couleurs, qui en plus de m’avoir fait passer un très bon moment, m’aura permis d’en apprendre plus sur les essais nucléaires américains ainsi que sur l’emprunte laissée dans l’histoire de cet état américain par la présence forte à l’époque des conquistador espagnols.

En somme, j’ai adoré cette lecture, dont j’ai dévoré les plus de quatre cents pages en une petite journée. Le Dard du scorpion est donc en route pour finir en tête de mes coups de cœurs du mois et si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de le découvrir à votre tours !

Seul regret ? L’intervention d’Aloysius Pendergast, que j’ai trouvé un peu trop chittée !

4 commentaires sur “Le dard du scorpion – Douglas Preston & Lincoln Child

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s