Romans

La fureur des mal-aimés – Elsa Roch

Bonjour, bonjour, demain je compte vous proposer un nouvel article sur mes coups de cœurs mensuel, or il se trouve que je ne vous ai même pas parlé d’un des deux livres qui m’ont fait chaviré mon p’tit cœur de lectrice … oups !

Découvert un peu par hasard sur Netgalley, je me suis intéressé à ce roman parce que je trouvais sa couverture attrayante. Or dès les premières lignes du résumé j’ai senti venir le coup de foudre, ce qui n’a pas raté !
Je vous laisse découvrir à votre tour le résumé du troisième roman de l’auteure française Elsa Roch. Une auteure que je suivrai à l’avenir !

Veille de Noël, de nos jours. Tous les soirs ou presque, le commissaire Amaury Marsac va s’asseoir sur un banc dans le square du Vert-Galant, c’est sa soupape, sa respiration pour chasser les angoisses et les horreurs du métier avant de rentrer chez lui. Cette nuit-là, il échange quelques mots avec un sans-abri qui le touche, avant de se rendre compte que le jeune homme, sous son bonnet bleu, regarde obstinément une poubelle, dans un coin du jardin public. Une poubelle qui n’est pas là d’ordinaire, et Marsac se lève pour l’examiner. Dedans, gît un cadavre, un homme au crâne fracassé et au ventre ouvert, rempli de mort aux rats.
    Mars 1995. Alex a 15 ans, il vient de fuir l’appartement familial et ses cauchemars, il est à la rue et doit se cacher quelques jours au cas où son ancienne vie cherche à le rattraper. C’est plus que difficile, la rue à quinze ans, mais Alex résiste au désespoir, car dès que possible il va partir, il va la retrouver, il n’y a qu’Elle qui compte désormais dans sa vie.

     Dans ce polar à l’atmosphère remarquable et au rythme très tendu, on suit alternativement l’enquête de Marsac sur l’homme au bonnet bleu, et la fugue d’Alex vingt ans auparavant. Une bouleversante variation sur les enfances brisées, les secrets de famille, et la beauté cruelle de la vengeance.

La fureur des mal-aimés, c’est un roman plutôt court, moins de 300 pages, mais dont l’action concentrée nous offre de très bons moments de suspense et d’adrénaline.

Dans l’histoire que nous conte ici Elsa Roch, on suit en parallèle deux temporalités, l’une en 1995 et la seconde en période de Noël dans les années 2000, l’auteure ayant fait le choix de ne pas nous donner d’indication temporelle plus précise.
C’est un point que j’ai apprécié, car il nous permet d’appréhender tranquillement le passé de l’un de ses personnage et ainsi de mieux comprendre ce qui se passe dans le « présent ».

Les personnages imaginés par Elsa Roch son agréables à suivre. On trouve, par exemple, Alex un SDF impliqué bien malgré lui dans l’enquête qui se déroule sous nos yeux. C’est un personnage qui renferme de très lourds secrets. Des secrets si noirs qu’ils vont bouleverser le commissaire Marsac, ici en charge d’une enquête particulièrement glauque, où se mêle avec brio des sujets fort dérangeants tels que la pédophilie, la vengeance ou la délation, le tout nous offrant un excellent roman !

En me renseignant un peu sur le travail de l’auteure, j’ai découvert qu’elle était également psychologue spécialisée dans les troubles autistiques, l’adolescence et les addictions et qu’elle avait déjà publié deux autres romans mettant en scène le commissaire Amaury Marsac … livres que j’ai d’ores et déjà commandé !

4 commentaires sur “La fureur des mal-aimés – Elsa Roch

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s