Uncategorized

C’est mardi, que lisez vous ? #15

Comme chaque semaine, on se retrouve aujourd’hui pour notre traditionnel « C’est mardi, que lisez-vous? ». Cette semaine fut plutĂŽt intĂ©ressante en terme de belles dĂ©couvertes littĂ©raires … illustration mardi que lisez-vous

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Les réponses tout de suite !

Ce que j’ai lu cette semaine :

 

Résultat de recherche d'images pour "les fantÎmes du passé gaelle perrin"

J’ai lu ce titre dans le cadre d’un prix littĂ©raire organisĂ© par la ville oĂč je travaille. J’ai trouvĂ© que l’histoire Ă©tait un peu trop « facile » et qu’elle ne creusait pas suffisamment les dĂ©tails qu’elle aborde, mise Ă  part ça, ce fut une bonne lecture.

51TVgbB9LpL

Un roman court que j’ai mis du temps Ă  lire, en effet il est trĂšs long Ă  dĂ©marrer, mais une fois que l’histoire est lancĂ©e, on ne s’arrĂȘte plus tant elle est Ă©poustouflante !

RĂ©sultat de recherche d'images pour "dans les yeux de lya bd"

Le premier tome de cette BD est plutĂŽt sympathique, le sujet traitĂ© est intĂ©ressant, du coup j’ai hĂąte de dĂ©couvrir la suite !

006164656

Alerte coup de cƓur !

 

Je suis en train de lire :

 

RĂ©sultat de recherche d'images pour "le coma des mortels chattam"

Ce roman traĂźne dans ma bibliothĂšque depuis sa sortie, il est dĂ©sormais entre mes mains … pour le meilleur et pour le pire !

Image associée

Depuis ses dĂ©buts, j’adore cette sĂ©rie ! Ce tome ne fait pas exception !

 

Ce que je lirai ensuite :

RĂ©sultat de recherche d'images pour "mawaru penguindrum 2"

HĂąte de pouvoir attaquer la lecture de ce titre dont j’ai adorĂ© le premier tome !

https://s3.amazonaws.com/netgalley-covers/cover163825-medium.png

Nouvelle lecture numérique récemment acquise, on verra bien ce que ça donne.

 

signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Romans

Le cri des corbeaux – Matthieu Parcaroli

Que vous dire sur ce livre si ce n’est qu’il est Ă©poustouflant ! Il s’agit du premier roman de l’auteur et pourtant il a dĂ©jĂ  tout d’un grand. Dans ce titre rien ne semble laissĂ© au hasard et l’auteur nous manipule du dĂ©but jusqu’Ă  la fin !
Mais avant de vous en dire plus, laissez-moi vous faire un petit rĂ©sumĂ© de l’histoire folle contenue dans ces quelques 230 pages …

AprĂšs avoir participĂ© Ă  un concours en ligne, Julie et ThĂ©o gagnent un week-end pour deux tous frais compris dans une sublime villa Ă  la montagne prĂšs du lac des corbeaux. Pour ce jeune couple modeste, c’est le voyage de noces qu’ils n’ont jamais pu s’offrir. Sur place, le rĂȘve s’arrĂȘte net lorsqu’ils voient dĂ©barquer un autre couple, eux aussi vainqueurs du concours. Comble de la malchance, le lieu, perdu dans la nature enneigĂ©e, ne semble pas desservi par le rĂ©seau. Impossible de contacter les organisateurs du jeu. Mais le sĂ©jour romantique bascule vĂ©ritablement dans le cauchemar lorsqu’ils se rendent compte ĂȘtre enfermĂ©s dans cette immense propriĂ©tĂ© et que l’un d’eux disparaĂźt au cours d’une coupure d’Ă©lectricitĂ©. La peur est un vilain dĂ©faut, et nos personnages vont l’apprendre de la plus cruelle des façons.

le cri des corbeaux
Oui la couverture est vilaine, mais ne vous y fiez pas !

Quand le livre dĂ©bute, on se dit que ça va ĂȘtre compliquĂ© pour l’auteur de nous pondre un thriller avec les personnages qu’il nous prĂ©sente, tant Julie et ThĂ©o sont un couple adorable et qui mĂ©rite d’avoir un vie heureuse et pourtant … croyez-moi, il va y parvenir !

J’ai vu sur internet que quelqu’un lui trouvait une ressemblance avec les Dix petits nĂšgres, d’Agatha Christie, et c’est plutĂŽt vrai. Une demeure perdue, coupĂ©e du monde dans laquelle on enferme, contre leur grĂšs, des personnes qui ne se connaissent pas, ça ne vous rappel rien ? ForcĂ©ment que si, et tout comme dans le chef-d’Ɠuvre d’Agatha Christie, la sauce prend et nous on se prend, on se perd dans ce jeu cynique que l’auteur a mis en scĂšne.

Le cri des corbeaux fut pour moi une lecture intense, je l’ai tombĂ© en moins d’une journĂ©e, suspense de fou oblige. L’auteur enchaĂźne les chapitres courts, ce qui accentue l’atmosphĂšre tendue, ce dont, soyons honnĂȘte, il n’avait pas besoin car le huit clos se suffisait Ă  lui-mĂȘme pour affoler mon petit cƓur de lectrice trouillarde au possible. D’autant que plus on avance dans l’histoire, plus la tension monte et monte encore d’un cran jusqu’Ă  l’apothĂ©ose !

Je ne m’attendais pas du tout, du tout, Ă  cette fin. L’auteur m’a scotchĂ©.

D’autant que la plume de l’auteur est particuliĂšrement agrĂ©able, sans fioriture, ce qui ne m’a pas du tout empĂȘchĂ© de m’imaginer les scĂšnes qu’il dĂ©crit, pour le plus grand dĂ©plaisir de mon cƓur qui a ratĂ© plus d’un battement !

Le seul micro dĂ©tail que je pourrais reprocher Ă  ce premier roman vient de son dĂ©coupage, je l’ai trouvĂ© un peu rĂ©pĂ©titif. L’auteur suit toujours la mĂȘme trame. On dĂ©couvre une nouvelle peur, on a son explication dans le passĂ© des personnages et on les retrouve dans le prĂ©sent face Ă  leur phobie.

Merci Ă  AnaĂŻs, du blog AnaĂŻs serial lectrice, sans son article je n’aurai certainement pas fait de demande auprĂšs des Ă©ditions du Masque pour avoir accĂšs Ă  cette lecture, et j’aurai ratĂ© une bonne lecture !

signature

 

Uncategorized

PAL #7 – Foutu rhube !

Bonjour Ă  vous tous, j’espĂšre que vous allez bien ? Personnellement c’est pas la grande forme, j’ai encore du mal Ă  me remettre du gros rhume que j’ai attrapĂ© le 1er mai et qui m’a terrassĂ© !
La PAL qui va suivre n’est pas Ă©norme, et pour cause, merci le rhume, je n’ai pas pu aller Ă  Lire Ă  Limoges, et donc je n’ai pas fait les achats que je comptais y rĂ©aliser. A l’heure oĂč j’Ă©cris ces lignes, j’ai dĂ©jĂ  lu quatre des titres qui suivent, donc l’un d’entre eux que j’ai dĂ©vorĂ© ! Lequel ? Vous le dĂ©couvrirai trĂšs bientĂŽt !

  • Le coma des mortels, de Maxime Chattam
  • SoirĂ©e sushis, d’AgnĂšs AbĂ©cassis
  • Mawaru penguindrum (tome 2), de Kunihiko Ikuhara et Kei Takahashi
  • Deux sƓurs, de David Foenkinos
  • La trilogie des instants – Une part d’infini (tome 1), Rachel B.Magnaval
  • Les autres peuvent bien aller se faire voir, Ana Paige
  • Les fantĂŽmes du passĂ©, GaĂ«lle Perrin-Guillet
  • Quand l’amour s’en mail, Tamara Baliana

  • Souvenirs d’Emanon, Shinji Kajio & Kenji Tsuruta

  • Darwin’s game (tome 15), Flipflops
  • Les montagnes hallucinĂ©es (tome 1), Gou Tanabe
  • My home hero (tome 1), Naoki Yamakawa & Masashi Asaki

  • Isabella Bird (tome 5), Taiga Sassa
  • Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu (tomes 1 et 2), Aoi Umetaro
  • Un coin de ciel bleu (tomes 1 Ă  3), Takamichi

Les derniers titres sont sous rĂ©serve. Pour que je puisse les lire, il faut dĂ©jĂ  qu’ils reviennent Ă  la bibliothĂšque dans les temps, mais Ă  force vous connaissez la chanson.

 

Vous vous en doutez, chacun des livres dont le titre est Ă©crit en violet, correspond Ă  un titre pour le challenge « Lire en couleurs », qui ce mois-ci sera consacrĂ© Ă  la couleur violette.

signature

Lire en couleurs 🎹·Romans

SoirĂ©e sushis – AgnĂšs AbĂ©cassis

Depuis le temps que ce livre traĂźnait sur mon Ă©tagĂšre, il est enfin lu ! Du coup je suis plutĂŽt fiĂšre de moi, d’autant qu’il me valide la premiĂšre consigne du mois violet pour Lire en couleurs, qui se trouvait ĂȘtre, pour rappel, « la couverture doit ĂȘtre majoritairement violette ».

Un petit retour sur le rĂ©sumĂ© de ce livre hĂ©las moins plaisant qu’une bonne soirĂ©e au japonais ? C’est juste en dessous.

L’une s’est fait larguer, l’autre s’est sĂ©parĂ©e, la troisiĂšme vient de divorcer … quand le cƓur est Ă  nu, rien ne vaut le poisson cru !
DĂ©daignĂ© des adolescents qui lui prĂ©fĂšrent le hamburger (plus facile Ă  mĂącher), et des hommes qui lui prĂ©fĂšrent n’importe quoi recouvert de fromage (comme la pizza), le sushi est un plat raffinĂ© qui prend toute sa saveur avec de la sauce solo… heu… soja.
ConsommĂ© en groupe, il n’empĂȘche pas de crier, de rire, de s’Ă©nerver ou de pleurer la bouche pleine, ce qui en fait un met prisĂ© pour sa convivialitĂ©.
Traditionnellement, on dĂ©finit par « soirĂ©e sushi » la rĂ©union de trois copines fraĂźchement cĂ©libataires, qui ont autant d’angoisses Ă  propos de leurs ados et de potins sur leur ex Ă  partager qu’il y a de graines de sĂ©same sur un California maki.

Avec un tel rĂ©sumĂ© je m’attendais Ă  une lecture plaisante, succulente et fondante comme un bon sashimi au saumon (mon pĂ©chĂ© mignon !). Malheureusement ce fut loin d’ĂȘtre le cas.
Pourtant le dĂ©but m’a semblĂ© sympathique, on commence le livre avec Rebecca, une mĂšre cĂ©libataire de deux jeunes filles et qui vient de rencontrer un homme charmant lors d’une dĂ©dicace pour sa nouvelle BD. Oui, sauf que le mec charmant en question elle va le plaquer, sans qu’on comprenne pourquoi, qu’elle va passer son temps Ă  se plaindre avec ses copines qui se plaignent tout autant qu’elle … Si c’est ça l’image que l’auteure a de la femme moderne, eh bien ce n’est pas trĂšs glorieux ! Et pourtant c’est une accro aux potins qui Ă©crit ces lignes !

Depuis quelque temps je lis beaucoup de young adult et de premiers romans et c’est … bien mieux Ă©crit que ce que je viens de lire. LĂ  franchement j’ai eu du mal Ă  terminer ce tout petit roman, moins de deux cents pages.
Non pas que l’histoire soit nulle ou mal Ă©crite. Simplement, il n’y a pas d’histoire. Pas de dĂ©but, pas de fin. Par contre de l’humour il y en a. Il y en a mĂȘme un peu trop, comme si l’auteure avait voulu caser toutes les « bonnes » blagues qu’elle connaissait Ă  ce moment T de sa vie. En somme ça m’a un peu rappelĂ© « L’homme idĂ©al existe, il est quĂ©bĂ©cois » de Diane Ducret.

Je ne vais pas vous dire que j’ai dĂ©testĂ©, ça serait mĂ©chant et pas si rĂ©aliste, car j’ai tout de mĂȘme passĂ© de bons moments avec Rebecca et ses amies, toutes plus folles les unes que les autres !
Alors on va dire que ce fut une lecture passable, mais qui ne me laissera clairement pas un souvenir impérissable.

Je comptais préparer des sushis et vous faire une belle photo pour illustrer cet article, mais avec la fiÚvre je sens à peine le goût de ce que je mange, alors je vais attendre pour en déguster !

cover-lire-en-couleurs.png

Lire en couleurs 🎹

Lire en couleurs #Violet

On se retrouve une fois de plus pour notre petit article concernant le challenge auquel j’ai dĂ©cidĂ© de participer cette annĂ©e, Lire en couleurs. Je ne vous rappelle pas les rĂšgles, si elles vous intĂ©resse, suivez le lien.

cover-lire-en-couleurs.png

Ce mois-ci sera consacrĂ© Ă  la couleur violette, une couleur que j’affectionne tout particuliĂšrement … j’avais d’ailleurs repeint ma chambre de cette couleur dans mon appartement, ce qui n’a pas du tout (du tout) plu Ă  la personne de l’agence immobiliĂšre !

Mais bref passons, tenez-vous prĂȘts mes petits brins de lavande (mais pourquoi j’ai choisi cette comparaison ? J’ai horreur de la lavande, ça pue !), c’est parti pour les livres que j’ai choisi de lire tout en essayant de respecter les consignes suivantes :

– Un livre d’un auteur dont vous avez dĂ©jĂ  lu au moins deux livres

Le coma des mortels, de Maxime Chattam

– Un livre dont la couverture est majoritairement violette

SoirĂ©e sushis, d’AgnĂšs AbĂ©cassis
ET
Mawaru penguindrum (tome 2), de Kunihiko Ikuhara et Kei Takahashi

– Un livre dont l’auteur(e) est français(e)

Deux sƓurs, de David Foenkinos

 

Cette fois-ci, j’ai sĂ©lectionnĂ© des livres qui se trouvent dĂ©jĂ  dans ma PAL (hormis le Foenkinos que je comptais acheter Ă  Lire Ă  Limoges, ce que je n’ai pas pu faire merci Ă  la fiĂšvre !), histoire de ne pas revivre la catastrophe du mois dernier et de ne rien pouvoir lire parce que mes rĂ©servations ne sont pas disponibles Ă  la bibliothĂšque (une bibliothĂ©caire qui rouspĂšte parce que ses rĂ©servations ne sont pas disponibles rapidement Ă  la bibliothĂšque, c’est le pompon !)

 

signature

Uncategorized

C’est mardi, que lisez-vous ? #14

illustration mardi que lisez-vous

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Les réponses tout de suite !

Ce que j’ai lu cette semaine :

 

RĂ©sultat de recherche d'images pour "souvenirs d'emanon"

AchetĂ© au mois de dĂ©cembre l’annĂ©e derniĂšre, cette petite pĂ©pite dormait au fond de ma bibliothĂšque depuis. Ce qui est fort regrettable puisque ce fut une trĂšs bonne lecture. Je vous en dirai plus prochainement.

 

Soiree-sushi

Celui-ci aussi il traĂźnait depuis longtemps dans mes Ă©tagĂšres, Ă  tel point que je l’avais un peu oubliĂ© ! C’Ă©tait une lecture sympathique, mais qui ne me laissera clairement pas un souvenir impĂ©rissable.

The-Promised-Neverand

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas avancĂ© sur cette sĂ©rie, mais j’ai rĂ©cemment enchaĂźnĂ© deux tomes et … Pfouuu c’est sĂ©rie est toujours aussi Ă©poustouflante ! Je n’ai qu’une hĂąte, avoir la suite !

Je suis en train de lire :

 

51TVgbB9LpL

HonnĂȘtement on m’a tellement vendu ce livre comme Ă©tant un chef d’oeuvre que du coup j’en attendais Ă©normĂ©ment et … Je suis un peu déçue. J’approche de la fin et il commence seulement Ă  me plaire. C’est toujours mieux que rien, mais je trouve que le dĂ©clic est arrivĂ© trĂšs tard par rapport Ă  la taille du roman, et pour moi c’est prĂ©judiciable. Si on ne me l’avait pas aussi chaudement recommandĂ©, je pense que j’aurai abandonnĂ© !

Les-autres-peuvent-bien-aller-se-faire-voir.jpg

J’ai rĂ©cemment dĂ©butĂ© cette lecture, alors pour l’instant je ne peux pas vraiment vous en parler, mais ça viendra trĂšs certainement.

Ce que je lirai ensuite :

 

 

Enfin ces lectures seront au programme si mon chĂ©ri n’oublie pas d’aller les rĂ©cupĂ©rer Ă  la bibliothĂšque 😉

 

signature

 

 

 

 

 

 

 

 

Romans

L’appel du coucou – Robert Galbraith

Depuis le temps que je vous parle de cette lecture dans les mardis que lisez-vous qui se sont enchaĂźnĂ©s, voici enfin l’article qui lui est consacrĂ©e !

Un cĂ©lĂšbre mannequin est retrouvĂ©e morte au pied de son immeuble et semble avoir sautĂ© de son balcon. Le suicide devient rapidement une Ă©vidence aux yeux de la police et de la presse. Affaire classĂ©e… Mais John Bristow, le frĂšre de la dĂ©funte, est persuadĂ© qu’il s’agit d’un meurtre. Pour en obtenir les preuves, il fait appel Ă  Cormoran Strike, un ancien soldat de la guerre d’Afghanistan et dĂ©sormais un dĂ©tective privĂ© ruinĂ©.

J’ai vraiment pris mon temps pour cette lecture, non qu’elle soit inintĂ©ressante, mais je l’ai Ă©coutĂ© Ă  petites doses, quelques minutes par quelques minutes.

l'appel du coucou audiolib

Comme j’ai pu vous le dire prĂ©cĂ©demment dans d’autres articles, Ă  l’occasion de la sortie du prochain roman de Robert Galbraith (a.k.a Mme J.K. Rowling), j’ai choisi son tout premier roman mettant en scĂšne le dĂ©tective privĂ© Cormoran Strike pour ma nouvelle lecture-audio. Ce roman est une bonne mise en bouche des nouveaux personnages crĂ©Ă©s par Robert Galbraith et que l’on retrouve dans trois autres titres (Le Ver Ă  soie, La carriĂšre du mal, et Blanc mortel qui vient tout juste d’ĂȘtre traduit en français).

L’auteure prend bien son temps pour nous prĂ©senter Strike et Robin, son assistante-secrĂ©taire-sauveuse-des-lendemains-de-soirĂ©es-trop-arrosĂ©es-du-dĂ©tective. Je pense que j’apprĂ©cierai de les retrouver dans une autre enquĂȘte.

J’ai apprĂ©ciĂ© ce duo, Strike est un personnage classique de policier dĂ©truit par la vie et en mode bougon quasiment H24. Bon d’accord, il faut dire que la vie ne l’a pas Ă©pargnĂ© (jambe en moins, plaquĂ© par sa fiancĂ©e de longue date, mĂšre toxico dĂ©cĂ©dĂ©e, pĂšre star du rock …) mais il sait aussi ĂȘtre agrĂ©able et reconnaissant envers sa secrĂ©taire. Robin, quant Ă  elle, m’a bien plus plu, elle m’est sympathique, je la trouve amusante et je l’imagine sans peine fraĂźche et pimpante.

Au delĂ  des personnages, que j’ai apprĂ©ciĂ©, j’ai aimĂ© l’histoire, mĂȘme si j’ai trouvĂ© qu’elle a Ă©tĂ© longuuueeeee Ă  se mettre en place ! AprĂšs plus d’une heure d’Ă©coute, je n’Ă©tais toujours pas entrĂ©e dans le vif de l’enquĂȘte. Et je me suis demandĂ©e Ă  plusieurs reprises si Cormoran Strike aller un jour finir par rĂ©soudre le mystĂšre dont il avait la charge !

Et puis d’un seul coup, sans que l’auteure nous ai vraiment fait part des rĂ©flexions qui mĂ»rissaient dans la tĂȘte de son personnage, il piĂšge le coupable ! J’ai trouvĂ© ça un peu abrupt, d’autant qu’il me semble qu’Ă  aucun moment je n’ai vu venir l’identitĂ© du tueur. Alors soit je n’ai pas Ă©tĂ© suffisamment attentive aux petits dĂ©tails, soit l’auteure Ă  manquer son coup (c’est J.K. quand mĂȘme, j’oserai pas dire qu’elle sait pas Ă©crire une bonne enquĂȘte palpitante et tout ça !)

En somme, c’Ă©tait pas dĂ©sagrĂ©able, les personnages sont sympathiques, mais c’est un peu longuet et pas construit de la meilleure maniĂšre qui soit.

signature

 

 

 

 

Uncategorized

Bilan du mois #2 – Avril 2019

sans-titre.jpg

Bonjour Ă  tous, j’espĂšre que vous avez passĂ© un trĂšs bon mois d’avril et surtout que vous ne vous ĂȘtes pas dĂ©couvert d’un fil (Raaaaaaaahh mamie sort de mon corps !)

Comme le mois dernier, je vous propose aujourd’hui un petit bilan de ce que vous avez pu trouver sur le blog ce mois-ci. Sans plus attendre, voici les trois questions essentielles Ă  un bon bilan mensuel :

Qu’ai-je lu/Ă©coutĂ© ce mois-ci ?
Qu’ai-je reçu ou achetĂ© ?
Quelles sont les chroniques que j’ai publiĂ© ?

En résumé 

Nombre de livres lus/écoutés : 12
Nombre de séries vues : 2
Nombre de films vus : 1

Qu’ai-je lu/Ă©coutĂ©/vu ce mois-ci ?

CÎté livres papier

Voyage au centre de la Terre (tomes 3 et 4), Norihiko Kurazono

The Promised Neverland (tome 4), Demizu Posuka

Beyond the clouds (tomes 1 et 2), Nicke

L’Atelier des sorciers (tome 3), Kamome Shirahama

Et c’est lĂ  que je me rend compte que je n’ai pas ouvert un seul roman papier de tout le mois, bien bien bien Torti tu peux ĂȘtre fiĂšre de toi !

CÎté e-books

Pour trois jours de bonheur, j’ai vendu le reste de ma vie, Sugaru Miaki

Collé(s), Sophie Laroche

L’AmĂ©rique de l’Ă©trange, les enquĂȘtes de Spook et Newton, Delphine Schmitz

Le cri du corbeaux, Matthieu Parcaroli

Minuit dans le jardin du manoir, Jean-Christophe Portes

CÎté livres audio

L’Appel du coucou, Robert Galbraith

CÎté télévision

The OA – Saison 2

The 100 – Saison 4

Qu’ai-je reçu ou achetĂ© ?

Une fois de plus, ça va ĂȘtre simple … je n’ai toujours pas achetĂ© de nouveaux livre ce mois-ci ! Oui, deux mois de suite, ça tient de l’exploit ! Mais la situation va rapidement Ă©voluer, en effet le premier week-end de mai, la ville d’oĂč je suis originaire va accueillir son 38eme salon du livre, alors autant vous dire que mes Ă©conomies vont partir en fumĂ©e !
Par contre j’ai de nouveau reçu plusieurs textes via la plateforme Netgalley ou encore sur SimplementPro, qui met en relation des lecteurs et des auto-Ă©ditĂ©s.

L’AmĂ©rique de l’Ă©trange, les enquĂȘtes de Spook et Newton – Delphine Schmitz

Pour trois jours de bonheur, j’ai vendu le reste de ma vie – Sugaru Miaki

L’arrache-mots – Judith Bouilloc

La trilogie des instants – Une part d’infini – Rachel B.Magnaval

En QuĂȘte d’Elena – Lise PradĂšre

Le portrait brisĂ© – Alice Quinn

Les gratitudes – Delphine de Vigan

Quelles sont les chroniques que j’ai publiĂ© ?

1 chronique cinéma :

Broken flowers

10 chroniques de livres :

Pour trois jours de bonheur, j’ai vendu le reste de ma vie, Sugaru Miyaki

Collé(s), Sophie Laroche

Beyond the clouds (tomes 1 et 2), Nicke

L’Atelier des sorciers (tome 3), Kamome Shirahama

Beastars (tome 2), Paru Itagaki

Darwin’s game (tome 14), Flipflop’s

La cinquiĂšme femme, Henning Mankell

Erased-Re, Kei Sanbe

Perfect World, Rie Aruga

12 Rendez-vous réguliers :

4  « C’est Mardi, que lisez-vous ? » 🐙 ** 🐙 ** 🐙 ** 🐙 **

4 « Le jeudi sur son 31 » 🐙 ** 🐙  ** 🐙  ** 🐙 **

1 PAL du mois

1 article « Lire en couleurs »

1 article « Semaine Ă  1000 pages »

1 TAG

Comme vous avez pu le constater, un nouveau challenge a fait son apparition sur le blog, « La semaine Ă  1000 pages », il sera de retour (pour vous jouer un mauvais tours !) dans le courant du mois de mai.

J’ai eu l’impression que vous n’accrochiez pas vraiment au nouveau rendez-vous, « Le jeudi sur son 31 », je vais tout de mĂȘme le faire perdurer sur le mois de mai et si jamais il ne trouve toujours pas son public, je le mettrai possiblement en pause. A voir d’ici la fin mai …


Une fois de plus, n’hĂ©sitez pas Ă  me transmettre votre avis sur cet article. Je vous souhaite Ă  tous un trĂšs bon week-end !

signature

 

 

Uncategorized

L’AmĂ©rique de l’Ă©trange, les enquĂȘtes de Spook et Newton – Delphine Schmitz

Tout d’abord je tenais Ă  remercier la plateforme SimplementPro pour m’avoir permis de lire le roman de Delphine Schmitz dont le rĂ©sumĂ© m’a de suite emballĂ©. Histoire que vous puissiez Ă  votre tour vous faire une idĂ©e du contenu de ce roman, voici le rĂ©sumĂ© qui Ă©tait prĂ©sent sur le site :

New York, 1868. L’ambitieuse ThĂ©mis Newton est la premiĂšre femme Ă  avoir rejoint la police mĂ©tropolitaine. S’appuyant sur ses mĂ©thodes scientifiques et avec l’aide de Sam, son automate octopode, elle est persuadĂ©e de parvenir rapidement Ă  mettre la main sur le prĂ©tendu « voleur invisible » qui sĂ©vit en ville. Elle dĂ©chante lorsqu’elle doit collaborer avec Jake Spook, journaliste passionnĂ© de paranormal. Les deux enquĂȘteurs, que tout oppose, n’en sont qu’au dĂ©but de leurs surprises. À la poursuite d’une redoutable sociĂ©tĂ© secrĂšte, ils seront amenĂ©s Ă  sillonner le pays et ses mystĂšres. La rationnelle policiĂšre devra peu Ă  peu l’admettre : il se passe des choses Ă©tranges dans les mines de Californie, dans le dĂ©sert du Nouveau-Mexique ou encore dans les fabriques de bourbon du Tennessee
 Et si les thĂ©ories loufoques de son partenaire Ă©taient fondĂ©es ?

l-amerique-de-l-etrange-les-enquetes-de-spook-et-newton-1127028-264-432

Ce roman est construit Ă  la maniĂšre d’un recueil de nouvelles ayant toutes les mĂȘmes personnages. On retrouve cinq histoires, chacune relatant une aventure du duo Newton & Spook dans l’AmĂ©rique de la fin du XIXe.

  • Le voleur invisible, New-York, 6 septembre 1868
    Une histoire sympathique qui permet de faire connaissance avec notre futur duo d’agents secrets, d’autant que l’auteure nous rĂ©serve, Ă  la toute fin de cette premiĂšre aventure, une surprise de taille Ă  laquelle je ne me m’attendais pas du tout !
  • Le fantĂŽme de la mine, Midas, Californie, 18 septembre 1868
    Une histoire oĂč vivisection, cette Ă©tude sur des corps encore vivants, se mĂȘlent au surnaturel, ce qui m’a agrĂ©ablement rappelĂ© L’Île du Docteur Moreau de H.G. Wells, un roman que j’affectionne tout particuliĂšrement !
  • La dame Ă  la valise, Liverpool, Royaume-Uni, 15 septembre 1868
    L’aventure que j’ai le moins apprĂ©ciĂ©, j’ai trouvĂ© qu’elle se dĂ©roulait bien trop vite et que l’on ne profitait pas suffisamment de l’histoire qui nous Ă©tait contĂ©e.
  • Raven Creek, Tennessee, 5 octobre 1868
    Une incursion dans le monde des sorciĂšres et autres dĂ©mons, qui effrayaient plus que tout les habitants des zones reculĂ©s de l’AmĂ©rique profonde et Ă  qui ils attribuaient toutes sortes de mĂ©faits, pour seule cause qu’ils Ă©taient diffĂ©rents et donc dangereux Ă  leurs yeux. Ce qui permet Ă  l’auteure de rappeler combien la situation de ThĂ©mis, une femme seule qui travail et qui, de surcroĂźt occupe un poste Ă  responsabilitĂ©s, est contraire aux mƓurs de son Ă©poque.
  • Des Ă©toiles dans le dĂ©sert, Florence, Arizona, 20 octobre 1868
    Dans cette derniĂšre aventure nos deux compagnons sont cette fois-ci confrontĂ©s Ă  des voyageurs venu d’un autre monde, normal me direz-vous sachant qu’ils se trouvent alors dans une bourgade qui portera bientĂŽt le nom de Roswell …

Dans chacune de ces aventures, l’auteure emploi un vocabulaire travaillĂ© ce qui lui donne un style trĂšs agrĂ©able Ă  lire.
D’autant qu’elle nous gratifie de petites incursions de personnages ayant rĂ©ellement existĂ© et qui apportent une touche fort sympathique, comme celle de Jack Daniel, crĂ©ateur du bourbon fĂ©tiche du Papa de Calamity-Cat, qui serait pour les habitants de Raven Creek un dĂ©mon … allait savoir, ça peut ĂȘtre une hypothĂšse intĂ©ressante !

Le duo que l’on suit tout au long de ces diffĂ©rents aventures est original, d’autant que, comme je vous le disais plus haut, l’auteure prend le temps de bien le mettre en place au travers de la premiĂšre aventure. Je regrette simplement qu’on est pas de transition nous relatant le passage de ThĂ©mis de policiĂšre Ă  agente des services secrets …
Chacun d’entre eux a une personnalitĂ© qui lui est propre et ils se complĂštent Ă  merveille pour former un duo Ă  la fois solide, amusant et sĂ©rieux.
Jack a une passion pour le surnaturel, les mystĂšres et l’irrationalisme, il croit aux revenants. Il possĂšde une Ă©ducation et une attitude de gentleman.
ThĂ©mis, quant Ă  elle, en bonne scientifique qu’elle est, est plus terre Ă  terre. Elle a besoin de vĂ©rifier les choses avant de les croire, « Nom d’une turbine » est son expression fĂ©tiche, elle l’utilise Ă  de nombreuses reprises. On dĂ©couvre au fil de leurs aventures qu’elle a une passion pour le bourdon, hĂ©ritĂ©e de son dĂ©funt pĂšre.

MĂ©lange entre western et roman d’aventure, L’AmĂ©rique de l’Ă©trange de Delphine Schmitz fut une lecture sympathique que je vous recommande si vous ĂȘtes Ă  la recherche d’un texte bien Ă©crit et qui vous fera dĂ©couvrir les us et coutumes de l’AmĂ©rique post guerre de SĂ©cession Ă  la sauce surnaturelle.
La seule chose que je pourrais reprocher Ă  ce roman, c’est le steampunk que je n’ai pas trouvĂ© suffisamment prĂ©sent. Je m’attendais Ă  un chouia plus qu’un assistant mĂ©canique, une roulotte Ă  vapeur Ă©quipĂ©e d’un laboratoire portatif, mais bon c’est toujours mieux que rien.

signature

 

 

Uncategorized

Le jeudi sur son 31 #4

p_20190410_174422_13129920717862180.jpg

Bonjour Ă  vous tous, on se retrouve une fois de plus pour un nouveau numĂ©ro du « jeudi sur son 31 ».

Ce rendez-vous a Ă©tĂ© proposĂ© par Les Bavardages de Sophie. L’idĂ©e est simple, tous les mardis jeudis, on ouvre le livre que l’on est en train de lire Ă  la page 31 et on choisit une phrase. Elle peut ĂȘtre rĂ©vĂ©latrice du roman, nous plaire par son style, nous dĂ©plaire
 Bref on est libre !

Le but : se faire plaisir dans un court billet et parler rapidement de sa lecture du moment !

Et si vous vous demandez pourquoi la page 31 ? La blogueuse nous fourni une excellente rĂ©ponse : parce que c’est au dĂ©but du roman, mais pas trop tĂŽt non plus, ceux qui viennent juste de dĂ©buter leur roman pourront donc participer. Et aussi parce qu’elle est nĂ©e un 31 !

Aujourd’hui, je vous propose une citation extraite de ma derniĂšre lecture dont je vous parlerai trĂšs prochainement puisqu’elle fait partie de mes lectures pour le challenge « Lire en couleurs » du mois de mai … SoirĂ©e sushis, d’AgnĂšs AbĂ©cassis.

Il n’y a pas que notre appartement que j’ai eu besoin de relooker. Mon moi profond a Ă©galement nĂ©cessitĂ© de grands travaux de ravalement.
Dont je ne vois pas encore la fin.

Cette lecture, si elle n’est pas extraordinaire, me fait rire presque en continu depuis que je l’ai commencĂ© !

signature