Lire en couleurs 🎹·Romans

CollĂ©(s) – Sophie Laroche

Tout d’abord je tenais Ă  remercier les Ă©ditions Hachette et le site Netgalley pour m’avoir permis de lire ce roman dont vous pourrez dĂ©couvrir le rĂ©sumĂ© ci-dessous :

Ils sont cinq dans la mĂȘme galĂšre : collĂ©s ensemble de 8 Ă  17 heures.
Pourtant ils n’ont pourtant rien en commun.
Roxane est l’intello de service ; Ruben, l’ado rebelle ; Gabrielle, la fanfaronne de sa classe ; Arthur, le sportif turbulent ; et Coline, la rĂȘveuse timide.
Qu’est-ce qu’il ont bien pu faire pour en arriver lĂ  ?
Et si cette journĂ©e qui s’annonce d’un ennui mortel passait finalement trop vite ?

collé(s)
Une couverture sympathique qui m’a attirĂ© l’oeil sur Netgalley.

Je vais ĂȘtre honnĂȘte avec vous, quand j’ai dĂ©butĂ© la lecture de ce roman, j’avais totalement occultĂ© le fait qu’il allait se dĂ©rouller dans un collĂšge, et par consĂ©quent j’ai eu un peu de mal au dĂ©but Ă  m’habituer aux jeunes personnages (ah que l’adolescence est un Ăąge ingrat !)

Au travers de ce roman nous allons donc suivre cinq jeunes, de la sixiĂšme Ă  la quatriĂšme, qui se retrouvent tous collĂ©s pour une longue journĂ©e suite Ă  diffĂ©rentes entorses au rĂ©glĂ©ment. Je ne sais pas si, dans votre folle jeunesse, vous avez eu le plaisir d’ĂȘtre collĂ©, mais pour ma part lorsque cela m’est arrivĂ© il s’agissait simplement de deux heures de permanence un mercredi aprĂšs-midi. Or ce n’est pas le cas de nos protagonistes. Ayant commis des infractions graves (du moins au ressenti des adultes les jugeant), ils mĂ©ritent en thĂ©orie une exclusion et ne l’Ă©vite de justesse que grĂące Ă  l’intervention bĂ©nite d’un proviseur adjoint plus que consilliant. C’est ainsi que les jeunes se retrouvent « exclus-inclus » (c’est fou ce que l’Ă©ducation nationale peut avoir comme idĂ©es de gĂ©nie !), et qu’ils passent une journĂ©e entiĂšre au collĂšge. Si la premiĂšre partie de cette journĂ©e se dĂ©roule comme une colle « normale », j’entend par lĂ  surveillĂ©e par un pion (aĂŻe je suis vieille !) et occcupĂ©e Ă  faire des exercices donnĂ©s par des professeurs, la suite est plus innovante et bien plus agrĂ©able Ă  lire.
En effet nos cinq protagonistes sont dĂ©sormais en compagnie de la COP (conseilliĂšre d’orientation-psychologue), cette derniĂšre va proposer tout au long de l’aprĂšs-midi diffĂ©rentes activitĂ©s qui vont nous permettre de dĂ©couvrir ce qui a poussĂ© les jeunes Ă  se comporter de la sorte.

L’histoire est malheureusement un peu convenue, notamment au niveau des jeunes qui-ont-fait-une-bĂȘtise-sans-vraiment-la-faire-surtout-qu’en-fait-c’est-pas-vraiment-une-bĂȘtise … bref, c’est un peu trop « rose » pour moi, mĂȘme si la seconde partie est lĂ©gĂ©rement plus agrĂ©able Ă  lire.

Les personnages qui composent ce rĂ©cit sont attachants, quoique parfois agaçants ! Je vous jure que j’avais envie d’engueuler dans les rĂšgles de l’art Ruben-le-rebel, fumer Ă  14 piges, non mais quelle idĂ©e ou encore Stan, le surveillant qui ne semble dĂ©cidemment rien comprendre Ă  la psychologie d’autrui ! Quant aux autres ils sont plutĂŽt sympathiques, particuliĂšrement le principal adjoint qui m’a fait l’effet d’un homme sĂ©rieux et consciencieux dans son travail auprĂšs des collĂšgiens.

Dans l’ensemble, j’ai bien apprĂ©ciĂ© cette histoire, mais je ne vais pas vous mentir, je trouve qu’elle s’adresse plus Ă  un public d’adolescents qui aurait besoin de constater que non le monde entier n’est pas cotre eux et qu’il existe des adultes prĂȘts Ă  les soutenir dans leur apprentissage de la vie. Pour ma part, avec mon regard d’adulte, je l’ai trouvĂ© un peu trop caricaturale.

signature

 

 

 

 

P.S. : J’ai totalement oubliĂ© de vous reprĂ©ciser que j’ai lu ce livre dans le cadre de « Lire en couleurs », il correspondait Ă  la consigne « Un livre jeunesse/young adult ».

 

cover-lire-en-couleurs.png

Publicités
Lire en couleurs 🎹

Lire en couleur #Jaune

Bonjour Ă  tous, j’espĂšre que vous allez bien, de mon cĂŽtĂ© c’est un peu le rush, le dĂ©mĂ©nagement Ă©tant imminent ! Mais c’est pas parce qu’en ce moment je passe plus de temps le nez dans des cartons que dans des livres que je vous oublis ! On se retrouve donc une nouvelle fois pour un article concernant le challenge auquel j’ai dĂ©cidĂ© de participer cette annĂ©e, Lire en couleurs. Je pourrais vous en rappeler les rĂšgles, mais je pense qu’Ă  force vous les connaissez (si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours suivre le lien).

cover-lire-en-couleurs.png

Ce mois-ci, j’ai dĂ©cidĂ© de choisir la couleur jaune. Je vous ferai un crescendo de couleurs ensoleillĂ©es jusqu’Ă  cet Ă©tĂ© ^^
Vous ĂȘtes prĂȘts ? Alors accrochez-vous mes petits poussins, c’est parti pour les livres que j’ai choisi de lire tout en essayant de respecter les consignes suivantes (j’ai sĂ©lectionnĂ© quatre consignes exceptionnellement, car deux des livres que je dĂ©sire lire ne m’appartienne pas et je ne sais pas quand est-ce que je pourrais les rĂ©cupĂ©rer)  :

– Un livre dont la couverture est majoritairement jaune

-> Beyond the clouds, Nicke (ce titre est dans ma PAL depuis sa sortie, mais allez savoir pourquoi je ne l’ai toujours pas ouvert ^^ Ça sera l’occasion de remĂ©dier Ă  cette situation, et si j’ai le temps, j’en profiterai pour lire Ă©galement le second tome).

– Un livre jeunesse/young adult

-> CollĂ©(s) : ils sont cinq dans la mĂȘme galĂšre, pourtant ils n’ont rien en commun, Sophie Laroche

– Un livre dont le titre contient le mot jaune

-> Le mystĂšre de la chambre jaune, Jean-Charles Gaudin, Slavkovic et JoĂ«l Odone (d’aprĂšs Gaston Leroux) (sous rĂ©serve que le livre revienne Ă  la bibliothĂšque avant la fin avril)

– Un livre dont le titre est Ă©crit en jaune

-> MĂ©to, l’Ăźle (vol. 2), Lylian, Nesmo et Christian Lerolle (d’aprĂšs l’Ɠuvre d’Yves Grevet) (sous rĂ©serve que la commande est Ă©tĂ© validĂ©e par ma direction et que je l’ai reçu Ă  la bibliothĂšque oĂč je travaille d’ici fin avril)

signature

 

Lire en couleurs 🎹·Romans

L’amie prodigieuse, le nouveau nom (tome 2) – Elena Ferrante

Il arrive avec un peu de retard, mais voici enfin l’article consacrĂ© au second tome de L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante et qui, souvenez-vous, faisait parti de ma sĂ©lection pour Lire en couleurs de mars.

cover-lire-en-couleurs.png

Le soir de son mariage, Lila, seize ans, comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frĂšres Solara, les camorristes qu’elle dĂ©teste. De son cĂŽtĂ©, Elena, la narratrice, poursuit ses Ă©tudes au lycĂ©e. Quand l’Ă©tĂ© arrive, les deux amies partent pour Ischia. L’air de la mer doit aider Lila Ă  prendre des forces afin de donner un fils Ă  Stefano.

Le nouveau nom-chat
Et un bisou de Calamity-Cat, un ! 
Le second tome de cette saga m’aura occupĂ© durant de nombreuses heures de lectures, malheureusement pas parce qu’il Ă©tait passionnant, mais plutĂŽt le contraire … allez je vous explique !

Si j’ai particuliĂšrement aimĂ© le premier tome de cette saga, dont vous pouvez retrouver mon avis en suivant le lien, ce ne fut pas le cas ici.

L’histoire se poursuit dans la lignĂ©e directe du premier tome, avec les retombĂ©es du mariage de Lina et Stefano Caricci. Dans l’ensemble on retrouve les mĂȘmes personnages que durant le premier tome, avec l’ajout de quelques petits nouveau (notamment un ami de Nino ou encore les enfants de la professeure de lycĂ©e d’Elena). Chacun d’entre eux a vieilli et poursuit sa route.

Si dans le premier tome j’ai aimĂ© dĂ©couvrir la Naples des annĂ©es 50-60, ici cet Ă©lĂ©ment est passĂ© au second plan, en effet le tome se concentre, presque uniquement, sur la vie des deux hĂ©roĂŻnes. Je trouve ça un peu dommage, j’aurai aimĂ© en apprendre plus sur cette Ă©poque bouillonnante de la pĂ©ninsule italienne.

Dans ce tome, Elena continu de reconstituer ses souvenirs aux cÎtés de la fougueuse (ou devrais-je dire emmerdeuse ?) Lina.
Et oui, car cette derniĂšre, qui Ă©tait dĂ©jĂ  une enfant terrible dans le premier tome se rĂ©vĂšle ici ĂȘtre une affreuse bonne femme ! Rien ne semble jamais lui convenir, et si au dĂ©but je comprenais sa rĂ©bellion face Ă  la trahison de son tout nouveau mari, j’ai fini par ĂȘtre lassĂ©e de ses caprices et de son humeur inconstante.

D’autant que son amie de toujours n’est pas en reste, Elena dĂ©veloppe au fil des pages sa jalousie, non sans raison au vu de la trahison que lui impose Lila, mais tout de mĂȘme autant de rancƓur c’est Ă©puisant moralement …

Elena Ferrante a toujours une Ă©criture douce qui m’a tout de mĂȘme permis de pousser toujours plus loin ma lecture et ainsi de terminer ce second tome.

Un tome qu’il m’a Ă©tait difficile de lire, car il reflĂšte une expĂ©rience personnelle de rupture amicale …

signature

 

Lire en couleurs 🎹·Mangas

Beastars (tome 1) – Paru Itagaki

Bonjour Ă  tous, on se retrouve en cette belle journĂ©e ensoleillĂ©e pour un nouvel article en lien avec le challenge Lire en couleurs. Cette fois-ci il aura pour thĂšme le manga que j’ai choisi pour rĂ©pondre Ă  la consigne « le titre doit comporter le nom d’un animal », il s’agit de Beastars de Paru Itagaki.
Oui je sais, il n’y a pas Ă  proprement parler le nom d’un animal dans le titre, mais j’ai demandĂ© Ă  la crĂ©atrice du challenge du blog Une vie, des livres, et elle a acceptĂ© ma demande. Une fois de plus, merci Ă  toi !

Beastars 1.jpg

 

Beaucoup d’entre vous doivent dĂ©jĂ  connaĂźtre le pitch de la sĂ©rie, car elle a Ă©tĂ© dĂ©cortiquĂ© sur le web au moment de sa sortie, mais pour ceux qui y auraient Ă©chappĂ© voici un petit rĂ©sumĂ© du premier tome :

À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrĂ©e en dĂ©tail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont sĂ©parĂ©s en fonction des rĂ©gimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut Ă©touffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvĂ© dĂ©chiquetĂ© sur le campus, les mĂ©fiances ancestrales refont surface !

Legoshi est la cible de toutes les suspicions. Parce qu’il Ă©tait proche de Tem, parce qu’il est une des derniĂšres personnes Ă  avoir Ă©tĂ© vues en sa compagnie, et surtout… parce que c’est un loup. Pourtant, sensible et timide, il fait son possible pour rĂ©primer ses instincts. HĂ©las, ses efforts sont vains face au vent de discrimination qui souffle sur le pensionnat…

Le seul qui pourra apaiser ce climat de terreur est le Beastar, le leader de l’Ă©cole. Pour l’heure, les candidats se prĂ©parent, les Ă©lections approchent… Le favori n’est autre que le cerf Louis, Ă©toile incontestĂ©e du club de thĂ©Ăątre auquel appartient Legoshi. Bien dĂ©cidĂ© Ă  remettre les carnivores Ă  leur place, il fait mine de ne pas craindre les crocs acĂ©rĂ©s du loup gris. Mais peut-ĂȘtre serait-il mieux avisĂ© de ne pas le sous-estimer !

AllĂ©gorie frappante de notre sociĂ©tĂ©, Beastars renverse toutes les conventions ! Quand l’herbivore fait preuve d’une ambition carnassiĂšre, le loup devient le paria… Au cƓur de jeux de pouvoir impitoyables, jusqu’oĂč peut-on refouler sa vraie nature ?

cover-lire-en-couleurs.png

Cette sĂ©rie, de part son rĂ©sumĂ© et les critiques positives que j’en avais lu me tentait Ă©normĂ©ment. Je trouvais l’idĂ©e d’une sociĂ©tĂ© animale rĂ©gie par des codes moraux bien humains forte originale. Et au vu de ma lecture du premier tome, je peux vous dire que cette sĂ©rie atteint dĂ©jĂ  un haut niveau de satisfaction. Et ceux pour trois points essentiels.

Une histoire originale

J’aime le principe de cette sĂ©rie (ce monde ?) qui rĂ©uni des animaux rangĂ©s en deux catĂ©gories : les herbis et les carnis (les dĂ©nominations auraient pu ĂȘtres un tantinet plus originales …) qui vivent dans une cohabitation plus ou moins rĂ©ussie. Du moins c’Ă©tait le cas jusqu’Ă  prĂ©sent …

L’auteur nous dĂ©voile juste ce qu’il faut d’Ă©lĂ©ments pour que l’on comprenne le fonctionnement de l’Ă©cole, sans toutefois nous saouler avec des explications futiles.

J’aime le monde qu’il Ă©tale sous nos yeux  et j’apprĂ©cie les personnages qu’il y fait Ă©voluer.

Des personnages forts

A commencer par le personnage principal, Legoshi, un loup gris au caractĂšre bien particulier. Il semble ĂȘtre constamment dans la retenue, comme si sa condition de carnivore le miner. MalgrĂ© son amitiĂ© avec ses compagnons de chambrĂ©, il semble ne pas ĂȘtre Ă  l’aise en sociĂ©tĂ©, Ă©tonnant de la part d’un animal qui vit d’habitude en meute … D’autant qu »il semble cacher une seconde personnalitĂ© tout au fond de lui, comme un instinct sauvage trop longtemps rĂ©primĂ© … Ce qui n’a pas Ă©chappĂ© Ă  un second personnage que je voulais mettre en lumiĂšre ici. Louis, Ă©lĂšve de terminal et acteur principal du club de thĂ©Ăątre. Ce type (on peut dira ça d’un cerf ?!) ne m’inspire pas confiance. Je le trouve hautain et pourtant il semble apprĂ©cier de ses congĂ©nĂšres, ce qui me pousse Ă  me mĂ©fier, car je suis sĂ»re qu’il joue un double jeu.

Un mystĂšre bien intrigant

Vous l’aurez compris, entre la personnalitĂ© tourmentĂ©e de Legoshi et le comportement douteux de Louis il n’en fallait pas plus pour me mettre l’eau Ă  la bouche et me donner envie de poursuivre cette sĂ©rie.
Et ça tombe bien, le tome deux m’attend sagement Ă  la maison.

En somme Beastars est une série innovante et intrigante que je vous recommande bien volontiers.

Un seul petit bĂ©mol Ă  regretter, la qualitĂ© des dessins, si certaines planches sont magnifiques et frappantes de rĂ©alisme, la plupart me font l’effet d’un brouillon.

 

signature

Lire en couleurs 🎹·Romans

Fandom – Anna Day

Premier article du mois consacré au Challenge Lire en couleurs, il était temps !

cover-lire-en-couleurs.png

fandom

Aucune histoire ne mĂ©rite qu’on meure pour elle


Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre hĂ©roĂŻne prĂ©fĂ©rĂ©e
 Katniss, par exemple ! Le rĂȘve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous ĂȘtes incapable de tirer Ă  l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre instinct de survie. Mais pas de panique, vous pouvez toujours choisir de retourner Ă  votre petite vie tranquille de fan, dans le monde rĂ©el. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Violet, coincĂ©e dans son roman favori…

Contrairement Ă  ce que laissĂ© prĂ©sager la quatrĂšme de couverture, Violet et ses amis ne sont envoyĂ©s Ă  Panem, mais plutĂŽt dans un univers que l’auteure, Anna Day, a imaginĂ©. Si au dĂ©part j’ai trouvĂ© ça dommage qu’on nous appĂąte avec Hunger Games, j’ai finalement adorĂ© le monde dĂ©glinguĂ© de la Danse des pendus. Enfin si le terme adorĂ© peut convenir Ă  une sociĂ©tĂ© oĂč les humains sont, pour certains, gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©s, les autres leur servant d’esclaves, de dĂ©fouloir ou encore de jouet sexuel … rĂ©jouissant me direz-vous !

Et pourtant c’est bien dans ce monde pourri jusqu’Ă  l’os que Violet, Nate, Katie et Alice ont atterri et il va falloir qu’ils fassent preuve d’un courage sans faille pour s’en sortir.

Et croyez-moi, faire preuve de courage c’est toujours plus facile quand c’est les autres qui doivent s’y coller, ce dont Violet, jeune lycĂ©enne pour le moins timide et parfois effacĂ©e va malheureusement faire l’amĂšre expĂ©rience !

Ce roman entre aventures palpitantes, quĂȘte de soi et trahisons multiples est fort sympathique. Un second tome est prĂ©vu pour cet automne, j’ai hĂąte de voir ce que l’auteure rĂ©serve encore comme pĂ©ripĂ©ties Ă  notre groupe d’ami(e)s.

J’ai beaucoup aimĂ© cette histoire, mĂȘme si je n’ai pas vraiment adhĂ©rĂ© Ă  la maniĂšre qu’a choisi l’auteure pour nous la raconter. J’ai trouvĂ© que Violet se rĂ©fĂ©rait trop aux Ă©lĂ©ments qu’elle connaissait sur ce monde, elle cherche constament Ă  coller au canon (l’histoire originelle de La Danse des pendus) et c’Ă©tait parfois lassant. Ces passages perdaient, Ă  mon sens, une partie de la tension ambiante. J’aurai aimĂ© qu’elle prenne encore plus de risques, mis Ă  part ça, j’ai beaucoup aimĂ© ce petit pavĂ© et j’attendrai que sa suite paraisse avec impatience !

signature

Lire en couleurs 🎹·Mangas·Romans

C’est mardi, que lisez-vous ? #8

CARTONS ! CARTONS ! CARTONS ! 

Ce déménagement va avoir ma peau ! 

illustration mardi que lisez-vous
Poulpe trop choupinou 🐙

 

MĂȘme principe que d’habitude, : chaque lundi mardi, je rĂ©pondrai Ă  3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu cette semaine :

Cette semaine a aussi Ă©tĂ© chargĂ©e Ă  cause du dĂ©mĂ©nagement qui approche Ă  grands pas, mais j’ai eu plus de moments de lectures, par consĂ©quent j’ai pu finir deux des romans que j’avais commencĂ© !

 

Je suis en train de lire :

Par contre, je suis toujours en train de lire le second tome de la saga napolitaine d’Elena Ferrante, l’ennui est malheuresement toujours au rendez-vous, mais comme il faut que je le rende bientĂŽt Ă  la bibliothĂšque j’avance doucement mais sĂ»rement.

Comme la semaine derniĂšre, je poursuis mon Ă©coute de la CinquiĂšme femme d’Henning Mankell. Le roman commence Ă  prendre de la vitesse et j’aime de plus en plus la plume de l’auteur.

Beastars-1-kioon

Je commence enfin le premier tome de cette sĂ©rie que j’ai empruntĂ© Ă  la bibliothĂšque il y a un bout de temps (d’ailleurs je dois ĂȘtre en retard ^^), elle sera l’objet d’un article trĂšs prochainement dans le cadre de Lire en couleurs.

Résultat de recherche d'images pour "speed game livre"

J’ai aussi dĂ©butĂ© une nouvelle lecture (oui je sais, je ferai mieux de finir celles que j’ai en cours, mais j’arrive pas Ă  ĂȘtre raisonnable en ce moment !), il s’agit d’un titre que j’ai obtenu grĂące Ă  Netgalley, j’en suis Ă  un peu plus de la moitiĂ© et pour l’instant je l’apprĂ©cie Ă©normĂ©mnt.

 

Ce que je lirai ensuite :

Et voilĂ  comme je vous le disais la semaine derniĂšre je n’ai pas eu le temps de lire tout ce que je voulais ! Rah vivement que le dĂ©mĂ©nagement soit fini !

atelier sorciers 3

Oui bon lĂ  il va falloir que je sois plus sĂ©rieuse, ça fait un moment que je repousse la lecture du tome 3 de L’Atelier des sorciers, ce qui est parfaitement stupide Ă©tant donnĂ© que j’adore ce manga !

A la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous, en espĂ©rant que la semaine Ă  venir soit plus productive que la prĂ©cĂ©dente (oui je sais, j’ai dĂ©jĂ  dit ça la semaine derniĂšre, mais on sait jamais si je le repĂšte peut-ĂȘtre que ça peut fonctionner !)

signature

 

 

 

 

 

 

 

Lire en couleurs 🎹·Mangas·Romans

C’est mardi, que lisez-vous ? #7

Pfiouuuu mais les semaines passent à une vitesse effarante ! 

illustration mardi que lisez-vous
Poulpe trop choupinou 🐙

 

MĂȘme principe que d’habitude, : chaque lundi mardi, je rĂ©pondrai Ă  3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ce que j’ai lu cette semaine :

Certains d’entre vous le savent dĂ©jĂ , mais suite Ă  mon nouveau travail, je vais bientĂŽt dĂ©mĂ©nager. Par consĂ©quent j’ai Ă©tĂ© rĂšs occupĂ©e ces derniers temps entre les visites d’appartements, de maisons, les tours et dĂ©tours dans les magasins d’amĂ©nagement … bref, j’ai ouvert diffĂ©rents romans, mais je n’en ai fini aucun. Shame on me.

 

Je suis en train de lire :

Comme je vous le disais j’ai ouvert plusiseurs romans, sans jamais dĂ©passer la moitiĂ© du texte !
Voici ceux qui m’ont accompagnĂ© cette semaine :

Je suis toujours en train de lire le second tome de la saga napolitaine d’Elena Ferrante, mais je le trouve ennuyeux Ă  souhait, ce qui ne me motive pas Ă  avancer dans ma lecture.

Comme les semaines prĂ©cĂ©dentes, j’ai choisi un nouveau livre-audio pour m’occuper lors de mes 3h de route quotidienne pour faire l’aller-retour entre mon domicile actuel et mon travail, et une fois de plus je me suis tournĂ©e vers Henning Mankell. Je le dĂ©bute Ă  peine, mais il est plus descriptif que le prĂ©cĂ©dent (Une main encombrante) et du coup j’ai plus de mal Ă  me concentrer. Mais comme le rĂ©sumĂ© m’a beaucoup attirĂ©, je vais bien Ă©videmment lui laisser une chance !

fandom

J’ai aussi commencĂ© Ă  lire Fandom d’Anna Day, dans le cadre de Lire en couleurs, j’aime bien l’histoire, mais pour l’instant j’ai un peu de mal Ă  accrocher avec les personnages, je les trouve « trop » : trop rĂąleurs, trop niais, trop mĂ©chants … bref, c’est pas la joie.

Comment-larguer-un-bad-boy

Hier, j’ai une fois de plus oubliĂ© mon livre en allant chez le mĂ©decin, par consĂ©quent j’ai dĂ©butĂ© un nouveau titre sur mon portable, au passage je remercie Netgalley pour cet accĂšs, que je trouve particuliĂšrement distrayant, Ă  voir si la bonne humeur prĂ©sente perdurera au fil des pages !

 

Ce que je lirai ensuite :

Alors lĂ  j’ai pleins d’idĂ©es pour la suite, mais bien Ă©videmment je n’aurai certainement pas le temps de les lire !

atelier sorciers 3


A la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous, en espérant que la semaine à venir soit plus productive que la précédente !

signature

 

 

 

 

 

 

 

Lire en couleurs 🎹·Romans

Changer l’eau des fleurs – ValĂ©rie Perrin

Bon alors, tout d’abord, je dois m’excuser auprĂšs de la blogeuse Ă  l’origine du challenge Lire en couleurs, car je publie cet article avec prĂšs de quinze jours de retard, en effet il Ă©tait prĂ©vu dans la cadre de Lire en couleur#Rose, du mois de fĂ©vrier !
J’ai honte !!
Mais bon je l’ai enfin bouclĂ© et j’espĂšre que le rendu vous plaira.
cover-lire-en-couleurs.png

Il y a plusieurs Ă©lĂ©ments qui m’ont plus dans ce gros roman, tout d’abord la douceur de l’histoire, croyez moi ça change des polars ou des romances pour adolescents. Ici on suit l’histoire d’une femme mĂ»re, que la vie n’a pas Ă©pargnĂ©, loin de lĂ , et portant l’auteure n’abuse pas de moment crus dĂ©rangeants pour le lecteur. Non elle Ă©voque simplement des moments d’une vie.

Une vie qui peut parfois paraĂźtre lente et monotomne. Le dĂ©but du livre est plutĂŽt lent, je ne voyais pas oĂč l’auteure voulait en venir et pourtant une fois que  »l’enquĂȘte  » est lancĂ©e, on veut comprendre ! Je ne peux pas vous dire de quoi il retourne sans vous spoiler un des Ă©lĂ©ments clĂ© de l’histoire, mais sachez que Violette a vĂ©cu un Ă©vĂ©nement plus que traumatisant et que ce dernier a rĂ©gi plus de la moitiĂ© de sa vie !
L’histoire est dĂ©coupĂ©e tantĂŽt dans le prĂ©sent, tantĂŽt dans le passĂ©. C’est fluide et ça permet de comprendre (un peu) mieux le personnage de Violette. Et puis ça ajoute un peu de suspense, si je peux appeler ça comme ça.
Il y a quelque chose dans ce roman qui m’a fait m’accrocher, pourtant je le trouvais trop lent, trop descriptif … mais je l’ai tout de mĂȘme terminĂ© au beau milieu de la nuit !

Cependant, et comme je vous le disais Ă  l’instant, il a fallu que je m’accroche pour terminer ce roman. En effet j’ai eu du mal avec le style de l’auteure, c’est peut-ĂȘtre uniquement le cas dans ce roman, mais sa manie de toujours ajouter des dĂ©tails me saoule. Trop de dĂ©tails, tu le dĂ©tail.

D’autant que Violette Toussaint, la protagoniste principale de l’histoire, a la fĂącheuse tendance de m’agacer. Je veux bien prendre en compte qu’elle a eu une vie compliquĂ©e, mais des fois j’ai envie de la secouer ! Elle et les nombreux autres personnages aux noms parfois bien loufoques, tel que les trois crocs-morts qui se prĂ©nomment « Pierre, Paul et Jacques ». Ca m’a donnĂ© l’impression d’Ă©couter une histoire inventĂ©e Ă  la va-vite par un parent Ă  la demande son enfant.

Je ne sais pas si les difficultĂ©s que j’ai eu Ă  termier ce roman venaient de ces broutilles ou de la lenteur du rĂ©cit, mais en tout cas j’aurai volontiers coupĂ© des passages entiers de l’histoire !

En somme je reste mitigée face à ce roman.
J’ai de nombreuses choses Ă  lui repprocher, et pourtant je l’ai vraiment apprĂ©ciĂ©, allez comprendre !
Et c’est pourquoi, malgrĂ© le flou dans lequel ce livre m’a laissĂ©, je vous le recommande tout de mĂȘme, car n’oubliez pas qu’il renferme une magnifique histoire de vie et de courage !

signature

Lire en couleurs 🎹·Mangas·Romans

C’est mardi, que lisez-vous ? #6

Nouvelle semaine, nouveau « C’est mardi, que lisez-vous ? » !

illustration mardi que lisez-vous
Poulpe trop choupinou 🐙

 

MĂȘme principe que d’habitude, : chaque lundi mardi, je rĂ©pondrai Ă  3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ce que j’ai lu cette semaine :

changer-l-eau-des-fleurs-tea-9782226429537_0

J’ai enfin terminĂ© ce roman commencĂ© il y a un sacrĂ© bout de temps. J’ai eu beaucoup de mal Ă  rentrer dans l’hsitoire, mais je ne suis pas déçue de m’ĂȘtre accrochĂ©e, car au final, c’est une trĂšs belle histoire !

Je suis en train de lire :

Dans le cadre de Lire en couleur #Vert, j’ai dĂ©cidĂ© de lire le second tome de la saga nappolitaine d’Elena Ferrante, qui fait suite Ă  celui-ci, pour l’instant j’ai lu environ 150 pages, et … il ne m’emballe pas !

J’ai commencĂ© Maudit Cupidon hier tant que j’Ă©tais chez le kinĂ©, ça m’a l’air assez loufoque, mais au moins ça a le mĂ©rite de me changer les idĂ©es en proposant un texte bien moins sombre que celui de Maxime Chattam.

9782367625737-001-T

AprĂšs avoir Ă©coutĂ© Une main encombrante d’Henning Mankell, je me suis choisi un nouveau livre lu, L’Appel du nĂ©ant de Maxime Chattam. Actuellement je suis arrivĂ©e Ă  un peu plus de la moitiĂ© du roman, je le trouve bien, mais il ne me transcende pas comme a pu le faire La Conjuration Primitive il y a quelques annĂ©es.

Ce que je lirai ensuite :

Fandom entre Ă©galement dans ma nouvelle sĂ©lection pour Lire en couleurs, je l’ai rĂ©cupĂ©rĂ© samedi dernier Ă  la bibliothĂšque, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de l’ouvrir.

signature

 

Lire en couleurs 🎹·Mangas·Romans

PAL #5 – Fais tes bagages Cri-Kee, on dĂ©mĂ©nage !

Une fois de plus, j’ai Ă©tĂ© raisonnable et j’ai terminĂ© ma PAL de fĂ©vrier dans les temps (2019 commence bien, j’espĂšre que ça continuera !), par consĂ©quent je dĂ©bute, pour le second mois consĂ©cutif, une nouvelle pile vierge.

  • Fandom, Anna Day *
  • L’Amie prodigieuse, le nouveau nom (tome 2), Elena Ferrante *
  • L’appel du nĂ©ant, Maxime Chattam (livre audio)
  • La coupure, Fiona Barton
  • Le couple d’Ă  cĂŽtĂ©, Shari Lapena

 

  • Erased-Re (tome 9), Sanbe Kei
  • Beastars (tomes 1 et 2), Paru Itagaki *
  • Voyage au centre de la Terre (tome 1), Norihilo Kurazono et Jules Verne
  • Don’t worry be happy (tomes 1 Ă  4), Kaori Hoshiya
  • Le veilleur des brumes (tome 1), Robert Kondo

 

Chacun des titres qui est suivi par une astĂ©risque correspond Ă  un titre pour le challenge « Lire en couleurs« , ce mois-ci, comme vous l’avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  vu, sera consacrĂ© Ă  la couleur verte.

 

signature