Lire en couleurs 🎹

Lire en couleurs #Noir

On se retrouve une fois de plus pour notre petit article concernant le challenge auquel j’ai dĂ©cidĂ© de participer cette annĂ©e, Lire en couleurs. Je ne vous rappelle pas les rĂšgles, si elles vous intĂ©resse suivez le lien.

cover-lire-en-couleurs.png

Ce mois-ci sera consacré à la couleur noire.
Accrochez-vous mes Sherlock en herbe, ce mois-ci je vous rĂ©serve une sĂ©lection 100% polar, c’est donc parti pour les livres que j’ai choisi de lire tout en essayant de respecter les consignes suivantes :

  • Un roman noir : thriller, policier, polar, horreur, etc.
    • La nuit de l’accident, d’Elisa Vix
  • Un livre dont la couverture est majoritairement noire
    • Son autre mort, d’Elsa Marpeau
  • Un livre dont le titre contient le mot noir
    • Brasier noir, de Greg Iles
  • Un livre dont le titre est Ă©crit en noir
    • Le triomphe des tĂ©nĂšbres (Le cycle du soleil noir ; 1), d’Eric Giacometti et Jacques RavenneOU
    • L’appĂąt (Ragdoll ; 2), de Daniel Cole

Les trois derniers titres de cette liste sont sous rĂ©serve que je me rĂ©abonne Ă  la mĂ©diathĂšque de mon ancienne ville (pas forcĂ©ment le temps et le courage d’y aller, inscription et parking payant, tout ça, tout ça …).

signature

Publicités
Lire en couleurs 🎹·Romans

Cogito – Victor Dixen

Bonjour Ă  tous, vous allez bien ? De mon cĂŽtĂ©, le mot du moment c’est stresse.
Stresse.
Stresse.
Stresse.
Stresseeeeeee !!
Et vous savez pourquoi ? Parce que demain je passe un nouvel entretien d’embauche, qui pourrait cette fois dĂ©bouchĂ© sur un CDI en mĂ©diathĂšque !!

Bref, je n’ai pas Ă©crit cet article pour m’Ă©pancher sur mes problĂšmes personnels, mais bien pour vous parler d’une de mes derniĂšre lecture qui m’a enthousiasmĂ© et dont vous avez pu dĂ©couvrir l’identitĂ© dans le titre de cet article.
Oui aujourd’hui je vous parle de Cogito, le dernier roman de Victor Dixen paru rĂ©cemment dans la Collection R.

Il s’agit du premier livre de Victor Dixen que j’ouvre, oui je n’ai jamais lu sa premiĂšre sĂ©rie Phobos (et vu les critiques trĂšs mitigĂ©es que j’en ai lu, je doute de m’y mettre un jour …). Pour ceux qui ne connaissent pas le pitch de Cogito voici son rĂ©sumĂ© :

Un don du ciel… Roxane, dix-huit ans, a plongĂ© dans la dĂ©linquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacĂ©s par des robots. Sa derniĂšre chance de dĂ©crocher le Brevet d’AccĂšs aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en gĂ©nie….ou un pacte avec le diable ? Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les Ăźles FortunĂ©es, un archipel tropical futuriste entiĂšrement dĂ©diĂ© au cyber-bachotage. Mais cette mĂ©thode expĂ©rimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « amĂ©liorer » la substance mĂȘme de l’esprit humain est-elle vraiment sĂ»re ? En offrant son cerveau Ă  la science, Roxane a-t-elle vendu son Ăąme au diable ? Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la sociĂ©tĂ©. L’ultime frontiĂšre sera notre cerveau.

Pour ma part, j’ai essentiellement Ă©tĂ© attirĂ©e par sa magnifique couverture et ce bien avant de dĂ©couvrir l’histoire qu’elle renfermait.

Résultat de recherche d'images pour "cogito couverture"

J’ai aimĂ© le monde qu’a crĂ©Ă© Victor Dixen.
Un monde futuriste, mais pas trop, ça pourrait ĂȘtre dans notre prĂ©sent d’ici une dizaine d’annĂ©es. Un monde rĂ©git par les robots et les IA. Un monde oĂč l’ĂȘtre humain n’est plus qu’un pantin dĂ©pendant de toute la technologie qui l’entoure … du moins c’est le cas pour certains. Car la France que nous dĂ©crit Victor Dixen est sĂ©parĂ©e en deux zones, que certains nomment la Zone serve et la Zone franche. Cette derniĂšre se trouve dans l’ex-LozĂšre, oĂč certains humains ont fait le choix de fuir toute technologie et de vivre selon la loi des Patriarches qui interdisent toute machine et prĂŽnent le retour Ă  la terre.

Comme l’a dit Jean-Paul Sartre, un philosophe du siĂšcle passĂ© […],  » l’homme est condamnĂ© Ă  ĂȘtre libre » prĂ©cisĂ©ment parce qu’il pense et qu’il doit choisir consciemment chacune de ses actions.

Une histoire prenante, j’ai dĂ©vorĂ© plus de trois cent pages en tout juste quatre heures, tant j’ai Ă©tĂ© happĂ© par la folle aventure que vit Roxane sur les Îles FortunĂ©es. L’Ă©criture de Victor Dixen est palpitante, et elle m’a d’autant plus parlĂ© que je suis actuellement en train de dĂ©couvrir la sĂ©rie Black Mirror, oĂč la technologie a supplantĂ© les ĂȘtres humains pour le meilleur et surtout pour le pire …

Concernant les personnages je suis un peu plus mitigĂ©e, le personnage de Roxane m’ayant parfois un peu agacĂ©e, elle est trop souvent Ă  fleur de peau et s’Ă©nerve pour un rien. Elle ferait mieux de rĂ©flĂ©chir avant d’ouvrir sa bouche.

C’est comme si j’Ă©tais face Ă  une autre personne, qui me fixe avec une froide dĂ©termination. Non pas celle qui a a passĂ© ces derniĂšres annĂ©es Ă  se saborder systĂ©matiquement, mais celle qui est prĂȘte Ă  se battre pour survivre.

Fort heureusement son comportement est compensĂ© par la prĂ©sence d’autres protagonistes bien moins sanguins et plus attachants, notamment le beau Simbad, dont rien que le prĂ©nom fait rĂȘver, lui et son caractĂšre de cochon qui va se rĂ©vĂ©ler indispensable dans le courant de l’histoire. Faune et son histoire m’ont Ă©galement touchĂ© bien plus que je n’aurai pu l’imaginer.

En somme, j’ai adorĂ© cette histoire, que j’ai trouvĂ© prenante.
Malheureusement la toute fin m’a laissĂ© dans une humeur fĂącheuse, je l’ai trouvĂ© nulle, bien trop nian nian par rapport Ă  toute l’histoire qui avait prĂ©cĂ©dĂ©. Je suis particuliĂšrement déçue de constater le retournement de veste de nombreux personnages. Dans la vraie vie, quand on est mĂ©chant on le reste ou du moins on en conserve toujours des traces.

signature

Lire en couleurs 🎹·Romans

La carte des jours, Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 4 – Ransom Riggs

Bonjour Ă  tous,alors que le mois d’aoĂ»t dĂ©file Ă  vitesse grand V, il est temps que je vous prĂ©sente le premier article de Lire en couleurs qui, comme vous l’avez dĂ©couvert dans le titre, est consacrĂ© au quatriĂšme tome des aventures mouvementĂ©s de Jacob Portman, hĂ©ro crĂ©Ă© par Ransom Riggs.

p_20190809_232635.jpg

Afin de vous rafraßchir la mémoire, je vous propose un résumé des trois premier tomes, suivi du résumé concernant le dernier tome actuellement paru.

Tome 1 : Jacob Portman, 16 ans, Ă©coute depuis son enfance les rĂ©cits fabuleux de son grand-pĂšre. Un soir, Jacob trouve son grand-pĂšre mortellement blessĂ© par une crĂ©ature qui s’enfuit sous ses yeux. BouleversĂ©, Jacob part en quĂȘte de vĂ©ritĂ© sur l’Ăźle si chĂšre Ă  son grand-pĂšre, oĂč ses parents l’avaient envoyĂ© pour le protĂ©ger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a Ă©tĂ© recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y cĂŽtoyait une ribambelle d’enfants douĂ©s de capacitĂ©s surnaturelles, censĂ©es les protĂ©ger des « Monstres ». En dĂ©couvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont rĂ©ellement existĂ©. Mais Ă©taient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachĂ©s de tous ? Et s’ils Ă©taient toujours en vie, aussi Ă©trange que cela paraisse…

Tome 2 : Alors que les enfants particuliers sont pourchassĂ©s par une armĂ©e de monstres, Miss Peregrine, leur ombrune, changĂ©e en oiseau, est prisonniĂšre de son Ă©tat, suite Ă  l’attaque des Estres, des Ăąmes damnĂ©es. Ils n’ont plus qu’un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner Ă  la directrice de l’orphelinat sa forme humaine. Se rĂ©fugiant in extremis dans une boucle temporelle oĂč vit une curieuse mĂ©nagerie d’animaux singuliers. Parmi eux, Addison, un chien parlant, leur apprend que Miss Wren, la derniĂšre Ombrune en libertĂ©, est partie libĂ©rer ses sƓurs Ă  Londres. Il devient urgent pour les enfants particuliers de rejoindre la capitale…

Tome 3 : Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent Ă  la recherche de leurs amis enlevĂ©s par les Estres. Ils retrouvent leur trace grĂące au flair aiguisĂ© d’Addison. BientĂŽt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un gĂ©ant bourru qui, moyennant une piĂšce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle Ă  la rĂ©putation effroyable oĂč sĂ©journent les particuliers les moins recommandables, oĂč pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunitĂ©. Jacob et Emma ne se sont pas trompĂ©s : l’ennemi a bien Ă©tabli son QG dans l’Arpent, derriĂšre les murs d’une forteresse imprenable…

Tome 4 : Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, lĂ  oĂč tout a commencĂ©. Et cette fois, son rĂȘve est devenu rĂ©alitĂ© : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont Ă  ses cĂŽtĂ©s. Ces derniers dĂ©couvrent, fascinĂ©s, le monde moderne. Afin de faciliter leur intĂ©gration, Jacob est chargĂ© de leur donner des cours de normalitĂ©. Au programme : plage, baignade, et leçons particuliĂšres…
Mais la dĂ©couverte d’un mystĂ©rieux bunker dans la maison de son grand-pĂšre va tout changer.
PersuadĂ© qu’Abe lui a laissĂ© des indices pour sauver des enfants particuliers isolĂ©s, Jacob entraĂźne ses amis sur les routes. C’est le dĂ©but d’un jeu de piste dangereux, Ă  travers un long pĂ©riple dans l’AmĂ©rique d’aujourd’hui, territoire Ă©trange, aux espaces parallĂšles peuplĂ©s de crĂ©atures d’un autre temps.

AprĂšs leur combat Ă©pique face aux Estres dans le troisiĂšme tome de la saga, je ne pensais pas retrouver un jour Jacob et ses amis si particuliers, mais c’Ă©tait sans compter sur l’imagination dĂ©bordante de Ransom Riggs.
Ce nouveau tome, Ă©pais comme une brique, nous rĂ©serve une fois de plus de belles surprises et ce fut pour moi un bonheur de retrouver les personnages et d’en rencontrer de nouveaux. MĂȘme si je dois bien reconnaĂźtre que certains personnages m’ont un peu agacĂ©e, notamment Emma et son comportement de girouette sentimentale.

Dans ce nouveau tome l’histoire m’a semblĂ© moins magique, plus terre Ă  terre, que ce dont je me souvenais de la premiĂšre trilogie, d’autant que les photos qui Ă©maillent ce quatriĂšme opus sont moins « particuliĂšres » que dans les tomes prĂ©cĂ©dents.

Si j’ai apprĂ©ciĂ© que l’auteur mette en place un nouveau monde rĂ©git par de nouvelles rĂšgles, je suis consciente d’avoir oubliĂ© certains points de l’histoire prĂ©cĂ©dente comme la disparition de Fiona. Mais, comme je vous le disais Ă  l’instant, l’auteur profite de ce nouveau tome pour remettre les choses Ă  plat et dĂ©buter sur de nouvelles bases, ici on est aux États-Unis et les ombrunes n’existent plus, remplacĂ©es par des gardiens de boucles incapables de la moindre magie … un monde dĂ©solant bien loin du rĂȘve amĂ©ricain.

Ce nouveau tome, qui est bien sans vraiment l’ĂȘtre, sert de tremplin Ă  la future trilogie que compte Ă©crire Ransom Riggs, l’action y est essentiellement concentrĂ©e dans les derniers chapitres, un point que je regrette un peu au vu de son Ă©paisseur, mais qu’importe ce fut tout de mĂȘme un rĂ©el plaisir de me replonger dans une boucle temporelle et de passer quelques heures en compagnie d’amis particuliers.

signature

 

Lire en couleurs 🎹

Lire en couleurs #Marron

Bonjour Ă  tous, on se retrouve une fois de plus pour l’article concernant le challenge auquel j’ai dĂ©cidĂ© de participer cette annĂ©e, Lire en couleurs. Je ne vous rappelle pas les rĂšgles, si elles vous intĂ©resse suivez le lien.

Ce mois-ci sera consacré à la couleur marron.
Vous ĂȘtes prĂȘts mes petits carrĂ©s de chocolat ? Alors c’est parti pour les livres que j’ai choisi de lire tout en essayant de respecter les consignes suivantes :

  •  Un roman historique OU un livre sur l’Histoire đŸ«
    • Le cƓur converti, Stefan Hertmans (SĂ©lection 2019 pour le Prix des littĂ©ratures europĂ©ennes de Cognac)
  • Une relique de votre PAL đŸ«
    • L’ambre du Diable, Mark Gatiss
  • Un livre dont la couverture est majoritairement marron đŸ«
    • La carte des jours, Ramson Riggs (Miss Peregrine … tome 4)

+

    • Cogito, Victor Dixen
  •  Un livre dont l’auteur(e) est indien(ne) đŸ«
    • La fille secrĂšte, Shilpi Somaya Gonda

signature

 

 

 

 

Il est fort possible que je change d’avis en cours de mois car cette nouvelle sĂ©lection ne me plaĂźt pas vraiment … Ă  voir ce qui croisera ma route dans le mois Ă  venir … et si jamais vous avez des titres Ă  me conseiller pouvant rĂ©pondre aux consignes que j’ai sĂ©lectionnĂ©, n’hĂ©sitez pas Ă  m’en faire part !

Lire en couleurs 🎹·Mangas

The Promised Neverland (tomes 6 et 7) – Demizu Posuka

Bonjour Ă  tous, ce soir dĂ©bute mon sĂ©jour au Portugal, je vais enfin dĂ©couvrir ce beau pays et par consĂ©quent je n’aurai pas le temps de m’occuper du blog, mais pas de panique j’ai programmĂ© tout un tas d’article pour ne pas plonger le blog dans un long sommeil qu’il ne mĂ©rite pas. Allez, on y va je vous invite Ă  dĂ©couvrir le premier article que je vous ai prĂ©parĂ©, celui-ci comme vous avez pu le dĂ©couvrir dans le titre concerne la suite de cette sĂ©rie extraordinaire qu’est The Promised Neverland.

Je sais que j’ai un peu de retard dans ma lecture, mais j’apprĂ©cie d’avoir plusieurs tomes Ă  me mettre sous la dent Ă  chaque lecture, sinon je suis frustrĂ©e de ne pas avoir la suite !

Comme pour chaque article voici un court résumé des tomes 6 et 7 :

Alors qu’ils cherchent Ă  Ă©chapper aux dĂ©mons qui les poursuivent avec acharnement depuis leur Ă©vasion, la silhouette d’une mystĂ©rieuse jeune fille se dresse devant les enfants paniquĂ©s, dĂ©clarant vouloir leur venir en aide. Quant Ă  Ray, qui s’Ă©tait Ă©lancĂ© seul afin de dĂ©tourner l’attention du dĂ©mon bestial, le voilĂ  acculĂ© par un nouveau groupe de dĂ©mons aussi vĂ©loces qui terrifiants
 C’est alors qu’un cavalier surgit et l’enlĂšve in extremis !

AprĂšs avoir survĂ©cu aux dangers de la forĂȘt et dĂ©couvert l’existence des deux « territoires », les fugitifs arrivent enfin au point B06-32. LĂ , ils dĂ©couvrent le refuge souterrain tant recherchĂ© mais, loin d’y trouver un alliĂ©, l’homme qui les accueille se rĂ©vĂšle aussi sombre que dĂ©sĂ©quilibrĂ© ! Se pourrait-il que ce soit William Minerva ?

Ce sixiĂšme tome est l’occasion d’obtenir enfin des rĂ©ponses concernant le monde dans lequel les enfants Ă©volues … En effet suite Ă  l’Ă©vasion d’Emma, Ray et des autres orphelins ont fait la connaissance de Sonju et de Mijuka deux … dĂ©mons ! Et lĂ  forcĂ©ment vous vous dites que les enfants sont de beaux draps, et vous avez plus ou moins raison, car mĂȘme s’ils leur viennent en aide, ces deux nouveaux personnages ne sont pas forcĂ©ment dotĂ©s de bonnes intentions … mais Ă  dĂ©faut de croquer nos jeunes hĂ©ros ils vont nous expliquer de nombreuses choses concernant les dĂ©mons, ce qu’ils font lĂ , oĂč sont passĂ©s les humains …

RĂ©sultat de recherche d'images pour "sonju mijuka"

Mais outre ces rĂ©vĂ©lations trĂšs importantes, ce sixiĂšme tome nous entraĂźne vers le point de rendez-vous fixĂ© par l’Ă©nigmatique William Minerva et alors que la derniĂšre page du manga s’offre Ă  nous, les enfants font la connaissance d’un nouvel ĂȘtre humain. Mais qui est-il ?

the-promised-neverland-7-1.png

Le tome 7, quant Ă  lui marque un rĂ©el tournant dans l’histoire, en effet nous changeons de dĂ©cor, adieu Grace Field House ou sa forĂȘt environnante, et dites bonjour Ă  B06-32 et au bunker qui s’y dissimule !

Comme je vous le disais juste au dessus, nous faisons alors la connaissance d’un homme pour le moins interloquant, Ă©chappĂ© d’une autre ferme de production de qualitĂ© il y a prĂšs de treize ans, l’homme vit seul, avec ses dĂ©mons intĂ©rieur, dans le bunker et semble terriblement hostile Ă  la prĂ©sence de ses nouveaux compagnons, mais je ne vous en direz pas plus histoire de ne pas vous gĂącher le plaisir au moment oĂč vous ouvrirez les pages de ce chef-d’Ɠuvre.
signature

 

 

 

Ce manga est le dernier titre que j’avais sĂ©lectionnĂ© dans le cadre de Lire en couleur #Rouge puisqu’il rempli parfaitement la consigne « Un livre dont l’auteur(e) est japonais(e) ». Oui je sais, j’aurai pu sĂ©lectionner un roman japonais et non un manga, mais j’avais terriblement envie de lire ce titre.

cover-lire-en-couleurs.png

Lire en couleurs 🎹·Romans

Le temps d’un cupcake – Sessy Fernandez

Bien le bonjour Ă  vous !
L’article d’aujourd’hui va concerner une comĂ©die dramatique que j’ai dĂ©couvert sur le site de NetGalley, il s’agit d’un court roman de moins de deux cents pages, dont voici (l’inutile) rĂ©sumĂ© :

1/2 sachet de souvenirs
125 g de sexy attitude
75 g de larmes
80 g d’intensitĂ©
6 cl d’amour
2 Ăąmes sƓurs Hannah et Tyler aimeraient une deuxiĂšme chance. Mais Ă  cause de leur passĂ© respectif, ils s’interdisent de retomber amoureux. Et si la vie s’en mĂȘlait pour les guider vers une histoire gourmande et sincĂšre ?

Alors tout d’abord, comme le dit si mal le rĂ©sumĂ©, nous avons ici Ă  faire Ă  une histoire se dĂ©roulant dans un milieu professionnel. En effet Hannah, notre hĂ©roĂŻne va bĂȘtement tomber dans les bras musclĂ©s de son richissime patron … oui dit comme ça, j’ai l’air de me moquer, ce n’est pourtant pas le cas, pas vraiment … en fait si un peu.

Mais bon excusez moi d’avoir les zygomatiques en action, mais le personnage de Tyler est tellement caricatural de ce genre de littĂ©rature qu’il en devient risible. Vous ĂȘtes Ă  la recherche d’un homme riche, cĂ©lĂšbre, cĂ©libataire, beau gosse, amant de l’annĂ©e et mal dans sa peau ? Tyler est fait pour vous !

Fort heureusement Hannah sauve un peu ce rĂ©cit. J’ai trouvĂ© son personnage bien mieux amenĂ©, il s’agit d’une jeune femme veuve suite Ă  la disparition tragique de son futur mari dans un accident de la circulation … J’ai trouvĂ©, si je peux dire, qu’elle souffrait de maniĂšre cohĂ©rente suite Ă  la perte d’un ĂȘtre auquel elle tenait tout particuliĂšrement; ses sentiments, son trouble sont parfaitement dĂ©crits. Ces passages sont trĂšs important pour la construction de l’histoire.

A de rares occasions on croise Ă©galement la meilleure amie et la mĂšre d’Hannah, mais sinon le rĂ©cit reste centrĂ© sur les trois personnages principaux, Hannah, Tyler et son frĂšre Morgan.

La relation entre ces trois personnages principaux se crĂ©er sĂ»rement trop vite, mais dans un rĂ©cit de moins de 200 pages il fallait s’y attendre. NĂ©anmoins cette relation, malgrĂ© sa construction rapide, est touchante, attendrissante et amusante Ă  de nombreuses reprises. Car oui ce roman est terriblement drĂŽle, Ă©tonnant vu que je viens Ă  peine de vous dire qu’Hannah Ă©tait en pĂ©riode deuil, et pourtant deux des protagonistes principaux cachent un terrible secret, qui m’a fait … pouffer de rire quand je l’ai dĂ©couvert ! Je dois bien avouer que je ne m’attendais pas du tout Ă  ça, il a fallu que je relise le passage de l’annonce fatidique pour ĂȘtre bien sĂ»re de ce que je lisais.

En somme ce fut une lecture distrayante, mais bien loin d’ĂȘtre mĂ©morable, j’ai trouvĂ© les personnages masculins trop caricaturaux et je ne suis pas fan des romances dans le milieu professionnel, d’autant que je n’ai pas aimĂ© la toute fin, que j’ai trouvĂ© incongrue, presque dĂ©rangeante.

signature

 

 

 

 

Autre point, non nĂ©gligeable dans ce roman, il vous faut savoir que les scĂšnes de sexe sont plutĂŽt (trĂšs) prĂ©sentes, point que je trouve souvent peu intĂ©ressant, je trouve que ça ne fait que trĂšs peu avancer l’histoire, mais bon ça m’a au moins permis de valider une nouvelle consigne pour Lire en couleurs du mois de juillet (Une romance, une « new romance » ou un livre Ă©rotique).

cover-lire-en-couleurs.png

Lire en couleurs 🎹·Romans

Maudit Valentin – Lauren Palpreyman

Bonjour Ă  tous, aujourd’hui vous avez rendez-vous avec l’amour, avec un dieu de l’amour mĂȘme, mais aussi avec des zombies … vous l’aurez compris aujourd’hui je vous parle de Maudit Valentin, la suite du livre de Lauren Palphreyman, Maudit Cupidon.

maudit valentin

Dans ce second opus, on retrouve les mĂȘmes personnages quelques temps aprĂšs les Ă©vĂ©nements survenus dans le premier tome. J’ai apprĂ©ciĂ© de pouvoir retrouver Cal, le bougon et Cupidon son beau gosse de frĂšre, ce dernier m’a semblĂ© un peu moins irritant que dans le premier tome, il est moins vantard, plus humain dans ses rĂ©actions. C’est agrĂ©able de voir Ă©voluer la fratrie cupidonesque, ils sont choux quand ils se disputent.

Cette fois-ci l’auteure a choisi de nous parler un peu plus de mythologie, si dans le premier tome seul VĂ©nus et ses Cupidons Ă©taient empruntĂ©s Ă  la tradition romaine, ici on est Ă©galement confrontĂ©s aux Parques, Ă  Charon et Ă  l’oracle Cassie (que j’ai assimilĂ© Ă  Cassandre, une jeune fille grecque qui a reçu le don de lire l’avenir de la part d’Apollon et qui avait prĂ©dit la chute de Troie, sans que personne ne l’a croit).

Une fois de plus l’auteure a cherchĂ© Ă  dĂ©velopper la vie perso/privĂ©e de ses personnages secondaires (Cal, Crystal ou encore Charlie), sans toutefois y parvenir, elle laisse traĂźner de-ci de-lĂ  des indices laissant Ă  penser qu’il va se passer quelque chose, mais Ă  aucun moment nous en avons la confirmation, ce que je trouve un peu dommage, car j’aime beaucoup ces personnages secondaires et je pense qu’ils mĂ©riteraient de trouver le bonheur nom de Zeus (euh nom de Jupiter pardon, j’en mĂ©lange mes mythologies ^^)

Si j’ai apprĂ©ciĂ© ma lecture, je l’ai trouvĂ© en dessous du premier tome. J’ai eu l’impression que l’action Ă©tait moins palpitante, malgrĂ© un mĂ©chant bien retord … seulement le problĂšme essentiel de ce tome vient aussi de ce mĂ©chant, il disparaĂźt aussi rapidement qu’il est apparu et pouf c’est la fin du tome. J’avoue que je suis plutĂŽt perplexe, est-ce pour nous prĂ©parer Ă  un autre tome oĂč le mĂȘme mĂ©chant reviendra enquiquiner Lila et sa bande d’amis ou en est-ce terminer dĂ©finitivement pour lui, je ne saurai vous le dire.

Bon en somme c’Ă©tait tout de mĂȘme une lecture sympathique, mĂȘme si j’ai trouvĂ© qu’elle perdait un peu en substance par rapport au premier tome de la sĂ©rie, et j’ai Ă©tĂ© heureuse de pouvoir dĂ©couvrir la suite des aventures de Lila et de son Cupidon de pacotille dans ce livre que j’avais choisi dans le cadre de Lire en couleurs pour le mois de juillet, il correspondait Ă  la consigne « la couverture doit ĂȘtre rouge ».

cover-lire-en-couleurs.png

signature

BD·Lire en couleurs 🎹

Le dĂ©dale rouge, les cinq mondes tome 3 – Mark Siegel

Bonjour à toi deuxiÚme article du jour et bonjour à vous tous, tout le monde va bien ? Oui ? Parfait ! (Comment ça je ne suis pas censée faire les questions/réponses ? ^^)
Bref, excusez-moi j’arrĂȘte mes Ăąneries, et je passe Ă  l’article consacrĂ© aujourd’hui au troisiĂšme tome de la sĂ©rie Les cinq mondes, dont je vous ai parlĂ© cet aprĂšs-midi dans mon Throwbak Thursday Friday Livresque.

RĂ©sultat de recherche d'images pour "5 monde 3 couverture"

Ce titre, outre le fait qu’il Ă©tait fort sympathique, me permet de valider une nouvelle consigne pour le challenge Lire en couleurs du moins de juillet, « Le titre doit contenir le mot rouge ».

cover-lire-en-couleurs.png

Avant de vous proposez le traditionnel rĂ©sumĂ© qui accompagne chacun de mes articles, je vous propose de vous replongez dans l’article que j’avais Ă©cris pour les deux premiers tomes de cette saga.

Pour Ă©viter la catastrophe Ă©cologique qui menace les 5 Mondes, Oona Lee et ses amis doivent allumer les cinq phares antiques. Prochaine destination : Lune Yatta. Mais la situation politique s’y rĂ©vĂšle instable et, depuis que de puissantes entreprises ont renforcĂ© leur mainmise sur la vie publique, la dĂ©mocratie est en pĂ©ril. Quant au phare rouge, il semble inaccessible…

Entre aventure, science-fiction et quĂȘte initiatique, plongez dans l’univers vertigineux du DĂ©dale rouge, troisiĂšme tome d’une Ă©popĂ©e Ă©cologique.

Tout d’abord je dois vous dire que ce fut un vrai bonheur de retrouver notre joyeuse bande d’amis composĂ©e de Oona Lee, An Tzu et l’androĂŻde Jax Amboy. MalgrĂ© tout j’aurai peut-ĂȘtre du relire les deux tomes prĂ©cĂ©dents, histoire de me remettre un peu le contexte en tĂȘte, mais dans l’ensemble le reste de l’histoire m’est rapidement revenue en tĂȘte, j’ai donc pu me replonger dans cette nouvelle aventure toujours, qui s’avĂšre ĂȘtre toujours aussi palpitante que les prĂ©cĂ©dentes.

Une fois de plus les dessins colorĂ©s, punchy et trĂšs attrayants. Comme vous vous en doutez, au vue du titre, on est cette fois-ci plongĂ© dans un univers trĂšs rouge qui m’a plus ou moins transmis une sensation de chaleur, d’étouffement, surtout quand les personnages erraient dans les conduits menant au phare de cette nouvelle lune …

A l’occasion de ce nouveau tome, on dĂ©couvre donc la lune Yatta, un monde qui semblait prometteur, presque idyllique, mais qui se trouve ĂȘtre aussi pourri que ceux que l’on a dĂ©jĂ  visitĂ©, oĂč la corruption politique fait rage et oĂč la pollution demeure l’un des combat majeur.

L’incarnation du Simulacre, le grand mĂ©chant de cette histoire, est une fois de plus ici Ă  la hauteur de mes attentes …

Si dans les tomes prĂ©cĂ©dents, c’Ă©tait la dimension Ă©cologique qui Ă©tait mise en avant (notamment au travers de l’empoisonnement d’An Tzu), ici c’est plus la dimension Ă©conomique du monde qui est critiquĂ©e. En effet, pourquoi les puissants qui gouvernent Lune Yatta devraient-ils lever le petit doigt pour aider les plus faibles alors que cela ne leur rapporte rien ?!

En somme, ce tome Ă©tait trĂšs agrĂ©able Ă  dĂ©couvrir, j’ai adorĂ© passer ce nouveau moment en compagnie d’Oona, d’An Tzu, de Jax AmboĂŻ et de tous les nouveaux personnages que l’on y rencontre. L’histoire est toujours aussi prometteuse, j’ai donc hĂąte de pouvoir dĂ©couvrir la suite de cette adorable BD.

signature

Lire en couleurs 🎹·Romans

Sur le fil du cƓur – ThĂ©o Lemattre

Bonjour Ă  tous, aujourd’hui je vous parle d’une de mes derniĂšres lecture, Sur le fil du cƓur, dont soyons honnĂȘtes je ne garderai pas un bon souvenir. Explications.

sur le fil du coeur
Autant je n’ai pas aimĂ© l’histoire, autant j’aime sa couverture.

Constance et Weaver, Ă©tudiants, sont amenĂ©s Ă  travailler en binĂŽme au sein du mĂȘme stage. Le problĂšme ? Ils se dĂ©testent, ou du moins ils en sont persuadĂ©s. DĂ©sormais contraints de se cĂŽtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre Ă  surpasser leur rivalitĂ© pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un Ă©vĂ©nement les amĂšne Ă  se perdre de vue. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront-ils Ă  se donner une chance de renouer le fil de leur destin ?

Une histoire longue Ă  dĂ©marrer, l’auteur prend tout son temps pour installer la situation de dĂ©part de son roman et nous prĂ©senter les diffĂ©rents protagonistes.

Au dĂ©part Constance et Weaver, tous deux Ă©tudiants en master de psychologie, semblent ĂȘtres deux jeunes lambda, entourĂ©s par leurs amis, sortant et profitant de la vie, en somme rien de mirobolant. Mais c’est alors qu’intervient dans leur vie le moment du stage de master Ă  faire dans une entreprise. Et c’est lĂ  que tout part en cacahuĂšte.

J’ai trouvĂ© que l’auteur avait tendance Ă  jouer avec les rĂšgles morales de la sociĂ©tĂ© que l’on connait. En effet quel Ă©tudiant peut tĂ©moigner en me disant que son professeur tuteur a dĂ©libĂ©rĂ©ment choisi de lui faire rendre un mĂ©moire de master en collaboration avec un autre Ă©tudiant, libertĂ© prise pour cet unique Ă©tudiant dans toute une promotion.

Au cours de ce stage, j’ai apprĂ©ciĂ© les moments de complicitĂ© entre Constance et Weaver, ils sont touchants, malheureusement ces moments ne durent que trop peu et sont vite remplacĂ©s par une histoire dont je me serai bien passĂ©e.

Je n’ai pas du tout aimĂ© le style de l’auteur, j’ai eu l’impression Ă  de multiples reprises d’ĂȘtre confrontĂ©e Ă  des notes d’Ă©criture  »machin pense ça », et cela m’a empĂȘchĂ© de rentrer dans cette lecture, Ă  aucun moment je me suis identifiĂ©e aux personnages, je n’ai pas ressenti la moindre de leur Ă©motions.

Moi qui ne consomme que trĂšs peu d’alcool, j’ai trouvĂ© que Constance avait tendance Ă  avoir une belle descente, un autre point qui m’a un peu dĂ©rangĂ©.

Au final je suis plutĂŽt déçue de cette lecture, je m’attendais Ă  une belle romance que je n’ai malheureusement pas trouvĂ© entre les pages de ce roman, d’autant que j’ai trouvĂ© nombre de passages inutiles que j’aurai bien volontiers coupĂ© !

signature

 

 

 

 

P.S. : A l’origine j’avais choisi de lire ce titre pour le challenge Lire en couleurs #rouge, mais comme je suis plutĂŽt déçue de ma lecture, je vais voir si je ne me choisi pas un autre titre pour rĂ©pondre Ă  la consigne « Le titre doit ĂȘtre Ă©crit en rouge », affaire Ă  suivre …

cover-lire-en-couleurs.png

Lire en couleurs 🎹

Lire en couleurs #Rouge

On se retrouve une fois de plus pour notre petit article concernant le challenge auquel j’ai dĂ©cidĂ© de participer cette annĂ©e, Lire en couleurs. Je ne vous rappelle pas les rĂšgles, si elles vous intĂ©resse suivez le lien.

Ce mois-ci sera consacré à la couleur rouge (pas un rouge fadasse, non un beau rouge coup de soleil !)
Mettez-vous en rang deux par deux mes petites fraises des bois 🍓, c’est parti pour les livres que j’ai choisi de lire tout en essayant de respecter les consignes suivantes :

– Un livre dont l’auteur(e) est japonais(e)

🍓 The Promised Neverland (tomes 6 et 7) / Pozuka Demizu

– Une romance, une « new romance » ou un livre Ă©rotique

🍓 Le temps d’un cupcake / Sessy Fernandez

– Un livre dont la couverture est majoritairement rouge

🍓 Maudit Valentin (Maudit Cupidon tome 2) / Lauren Palphreyman

– Un livre dont le titre est Ă©crit en rouge

🍓 Sur le fil du cƓur / ThĂ©o Lemattre

– Un livre dont le titre comporte le mot rouge 

🍓 Le dĂ©dale rouge (5 mondes tome 3) / Mark Siegel

 

signature