Séries TV

The Crown – Saison 3

Bonjour à tous, aujourd’hui mercredi 8 janvier 2020, je vous propose le tout premier article consacré à une série TV de l’année. A ce propos j’espère pouvoir vous proposer plus d’articles de ce genre dans l’année à venir, mais je vous reparlerai de ça dans mes bonnes résolutions de 2020 dans l’article qui paraîtra samedi !

Mais avant d’en arriver là, je vous propose de retrouver mon avis sur la troisième saison de The Crown.

Affiche

Grande-Bretagne, de 1964 à 1972. La Reine Elisabeth II fait face à des événements majeurs de l’histoire britannique comme l’affaire de Princesse Margaret avec Roddy Llewellyn. Elle voit l’ascension politique de Margaret Thatcher et l’introduction de la future Camilla Parker Bowles dans la vie de son fils, Charles.

J’attendais cette nouvelle saison avec beaucoup d’impatience, cependant je vais être honnête avec vous, je l’a craignais aussi beaucoup étant donné que cette série a la particularité de voir son casting évoluer au fur et à mesure, de manière à coller au mieux au vieillissement des personnages qui y sont représentés (pour rappel la famille royale d’Angleterre et son entourage proche ou non).

Quand j’ai visionné le premier épisode, la douce Claire Foy et l’envoûtant Matt Smith m’ont terriblement manqué, mais au fur et à mesure que les épisodes passaient, je me suis faite aux nouveaux acteurs qui incarnent Elisabeth II (Olivia Colman) et le Prince Philip (Tobias Menzies), ils jouent tous deux très bien. A ce propos, je tenais également à vous faire part de mon ravissement face au jeu d’Helena Bonham Carter, je ne l’attendais pas du tout dans un rôle comme celui de la Princesse Margaret, mais elle m’a agréablement surprise, et croyez moi, ça l’a change de cette folle dingue de Beatrix Potter 😉

Photo Helena Bonham Carter

Cette nouvelle saison me semble plus incisive que les deux précédentes, elle aborde des thèmes relativement durs, notamment la réaction tardive de la Reine lors de la catastrophe d’Aberfan ou encore l’épisode consacré au Prince Charles, quand celui-ci est envoyé au Pays de Galles pour tenter d’apaiser les relations entre les deux nations, le jeune prince est alors clairement utilisé comme un outil de communication à des fins politiques.

Affiche

 

Romans

American Royals – Katharine McGee

Bonjour le monde, vous passez un bon samedi ?
Moi je bosse alors … profitez bien du grand air pour moi ! Et si jamais vous préférez rester sous la couette, je vous propose aujourd’hui de découvrir l’une de mes dernière lecture young adult découverte sur Netgalley et que j’ai surkiffé !

Allez c’est parti avec le traditionnel résumé (que j’ai modifié, sinon vous auriez eu droit à toute l’histoire ><) :

Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?
Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Découvrez dans cet addictif roman la vie des enfants Washington. Béatrice, la future reine, Samantha et Jefferson, les deux jumeaux seront tous trois mis face à leur responsabilités, car il est grand temps qu’ils prennent leur destin en main …

american royals couverture
Merci à Netgalley et aux éditions Lumen pour m’avoir fait découvrir cet excellent titre !

Si le pitch de base vous rappel un peu l’excellente série de Kierra Cass, La Sélection (que j’ai également adoré !), n’ayez crainte, ici l’histoire est totalement différente.
En effet nous sommes ici dans un monde plus actuel, l’appocalypse et les rebels en moins. Et comme la plupart des familles régnantes, les Washington sont ici confrontés au dur moment où l’héritier (ici une héritière adorable) doit prendre le pouvoir alors qu’il n’est absolument pas prêt pour ça. elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. 

Dans ce roman, où chaque chapitre nous est raconté par l’une des protagoniste principale de l’histoire, on se retrouve avec une multitude de personnages. Parmi eux on trouve Béatrice, vingt-et-un an, future reine qui a été élevé pour régner. Samantha, sa petite soeur et son joker pour le trône, qui se soucie peu du protocole et enfin Jefferson, le frère jumeau de Samantha, le beau gosse de la famille pour qui toute les femme se pâment. Au travers des pages de ce roman on croise également la route de Nina, meilleure amie de la princesse Samantha et Daphné, Miss Parfaite-ment déstestable et accessoirement ex du Prince Jefferson.

Des personnages que j’ai trouvé attachants (je vous dirai bien que je craque complètement pour Théodore et Connor, mais chut c’est un secret et si mon chéri l’apprend je suis mal) ainsi que pour Béatrice, qui est pour moi la seule à qui ont peut difficilement reprocher quoi que ce soit. D’autres personnages sont un peu agaçants. Étonnamment je n’ai pas accroché avec le personnage de Nina, qui est pourtant central dans cette histoire, je trouve qu’elle passe beaucoup trop de temps à se plaindre.

J’ai trouvé qu’Américan Royals était un roman dans l’air du temps. Image de soi, (im)popularité sur les réseaux sociaux, crise familliale, crise financière, amour impossible, maladie sont une partie des multpiples problèmes auxquels les protgonistes de ce roman vont êtres confrontés.

En somme, si je devais vous résumer American Royals, je vous dirai qu’il renferme de belles histoires d’amour, toutes plus impossibles les unes que les autres et que ce roman simple à lire est très addictif. D’autant qu’il possède une fin qui m’a laissé en PLS (finalement après de plus amples recherches, j’ai découvert que la suite américaine arriverai à l’automne 2020. Pfiouuu je revis).

signature