Romans

Sœurs de sang, tome 2 : Le Feu sacré – Nicki Pau Preto

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous propose de découvrir mon avis sur le second tome de Soeur de sang de Nicki Pau Preto.
Le jour où j’ai découvert que ce second tome de la saga de Nicki Pau Preto était disponible, j’étais aux anges, car vous devez vous en souvenir (si jamais ça n’est pas le cas, suivez le lien) j’ai particulièrement aimé le début de cette histoire mettant en scène des phénix et leurs dresseurs dans un monde fantastique.
Pour ce second tome, je ne vais pas faire de mystères : je l’ai tout autant aimé, voir même plus !

Soeurs de sang - tome 2 Feu sacrée (2): Amazon.fr: Pau preto, Nicki, Lafon,  Julie, Morzelle, Celine: Livres

Allez retour sur ce second tome appelé Le Feu sacré ou le put*** de pavass qui peut tuer quelqu’un tellement il est lourd !

L’auteure a choisi de continuer son récit là où elle l’avait laissé, on reprend donc les aventures palpitantes des dresseurs présents au Nid d’Azurec quelques temps après l’attaque qu’ils ont subit et qui a entraîné de lourdes conséquences …

Ce fut un réel plaisir de retrouver tous les personnages qui ont émaillé le premier tome, Véronyka, Tristan, toute sa patrouille ou encore Sev et Eliott. Dans ce second tome les histoires personnelles des protagonistes se creusent petit à petit nous laissant découvrir des choses parfois insoupçonnées ou d’autres que l’on avait aperçu, dissimulées dans l’ombre du premier tome. J’ai apprécié que l’auteure ne laisse personne sur le bas côté, chaque personnage a droit à son moment à lui et participe à la construction du récit, un point positif qui a notamment permis à Eliott (a.k.a le traître du premier tome) ou encore Sev (monsieur couard en chef) de remonter dans mon estime.

Dans ce second tome, et alors que les Dresseurs du Nid d’Azurec craignent de plus en plus les vils projets de conquête menés par Roland, l’actuel gouverneur de Ferro, Véronyka elle est en proie avec Val. Celle qu’elle pensait être sa sœur et qui s’avère en réalité bien différente de celle que la jeune fille imaginé nous offre ici des moments de cruauté et d’inimitié assez puissants.

Mais outre les passages Véronyka / Val et le combat entre ces deux êtres que tout oppose, l’auteure nous offre aussi de l’émotion, de la tendresse et des instants de passion qui nous serrent le cœur ! D’autant que la majesté, quand Nicki Pau Preto évoque les phénix, ces animaux fantastiques, est toujours bien présente !

En somme, que les choses soient claires : j’ai eu un véritable coup de foudre pour ce second tome !

Une fin palpitante, divisée en divers chapitres ce qui nous laisse entrevoir les émotions et les actions de tous les personnages du roman.
Une fin palpitante qui a laissé mon petit cœur fragile en surchauffe.
Une fin palpitante qui m’obligera à surveiller les futures parutions de chez Lumen, histoire de ne pas rater la sortie du troisième tome de cette fabuleuse histoire !

Romans

L’envol du Phénix – Nicki Pau Pretto

Bonjour à tous, je vous parle aujourd’hui d’une lecture fantastique qui m’a accompagné durant la dernière semaine à 1000 pages.

Je vais être honnête avec vous, j’ai d’abord choisi cette lecture pour sa couverture, qui m’a tapé dans l’œil, puis pour son résumé que j’ai trouvé bien intriguant :

Même si cela est désormais interdit, deux sœurs, Val et Véronyka, rêvent de chevaucher des phénix. Alors qu’elles pensent que tous les dresseurs de ces animaux légendaires sont morts ou emprisonnés, plusieurs résistent et vivent retranchés dans une forteresse au sommet des montagnes. Mais ils refusent d’entraîner des femmes.

Cette petite brique de presque 600 pages nous entraîne aux côtés de Veronyka et de Val, deux sœurs que tout opposent, et qui vivent dans une contrée des plus magique.

Si le début de l’histoire est un peu longuet, j’ai bien plus accroché dès lors que Nika prend son envol loin de sa sœur. La jeune fille n’hésite pas à braver de multiples dangers afin de pouvoir, un jour, réaliser son rêve : devenir dresseuse de phénix.

J’ai trouvé cette histoire passionnante et j’ai réussi à m’immerger et à imaginer les différentes scènes sans la moindre difficulté, l’auteure décrivant plutôt bien l’environnement qu’elle a créé.

J’ai trouvé les différents personnages bien construits et surtout bien amenés, chacun ayant une place essentielle dans le récit.
J’ai également apprécié la relation qui se tisse entre Nyk(a) et Tristan.

A aucun moment j’ai eu l’impression que l’auteure en faisait trop. Même quand elle nous parle de phénix, ces êtres fantastiques si majestueux. A certains moment, l’auteure leur donnant tant de grâce et de majesté et de force, je les ai imaginé tel des dragons.

Si j’ai trouvé certains passages un peu plus longs, notamment ceux mettant en scène Sev, j’ai tout de même dévoré ce roman et je vous engage à faire de même !

Lire en couleurs 🎨·Romans

Deux sœurs – David Foenkinos

Bonjour à vous tous et bonjour à toi nouvel article dans le cadre du challenge Lire en couleurs !

cover-lire-en-couleurs.png

Mathilde, la trentaine, forme avec Étienne un couple heureux. Lors de leur dernier voyage en Croatie, il lui a proposé de l’épouser et de fonder une famille. Mais peu de temps après leur retour, Étienne change d’attitude. Pressé de questions, il avoue qu’il a revu son ancienne compagne, Iris. Étienne a compris que sa vie devait s’accomplir avec elle. L’univers de Mathilde s’effondre. En proie à une douleur inouïe, elle s’aperçoit que toute sa vie tournait autour de l’homme qui l’a quittée. Sa sœur Agathe la recueille chez elle. La relation entre les deux sœurs se redéfinit dans cette cohabitation de plus en plus éprouvante. De nouveaux liens se tissent peu à peu au sein de ce huis-clos familial où chacun peine de plus en plus à trouver l’équilibre. Il suffirait d’un rien pour que tout bascule…

J’avais envie de lire ce titre depuis sa sortie au mois de février de cette année, c’est désormais chose faite ! Et en plus, j’ai eu l’occasion de faire cette lecture sur une des liseuse de mon travail, ce fut une première expérience plutôt sympathique, même si j’ai noté quelques points négatifs qui me font hésiter, encore et toujours, à m’en acheter une !

p_20190523_120501.jpg

Ayant adoré les deux derniers titres de David Foenkinos, j’avais terriblement hâte de découvrir celui-ci, malheureusement j’avais peut-être placée un peu trop d’attente dans ce roman, car sans l’avoir trouvé nul (loin de là !), il m’a un peu déçue.

C’est une lecture courte, très courte, d’après la liseuse il m’a fallu moins de deux heures pour l’achever, ce que je trouve un peu dommage, car même si j’ai eu l’impression d’avoir entre les mains une histoire complète, elle ressemble plus à une nouvelle.

Malgré sa taille de mini-pousse, ce roman regorge de personnages très bien travaillés. Ils sont bien amenés, chacun a sa personnalité qui lui est propre, son utilité dans l’histoire … je regrette simplement qu’Étienne, l’ex compagnon de Mathilde ne soit pas plus présent, je pense que son point de vue sur les événements qui surviennent à la fin du roman aurait pu être intéressant.

J’ai tout particulièrement aimé la manière dont l’auteur plonge son personnage principal, Mathilde, dans les méandres de la folie, tout en douceur, sans jamais lui laisser la moindre chance de s’en sortir.

David Foenkinos se livre presque à un jeu de chaises musicales entre les deux sœurs dont il est question dans le titre, je ne m’attendais pas du tout à cela, ce fut donc un réel plaisir de découvrir cet aspect du roman. Je n’ai pas lu tous les titres de l’auteur, mais je trouve qu’il a du talent pour mettre en scène un huit-clos, on sent monter la tension jusqu’à son paroxysme et puis d’un seul coup, sans avertissement préalable, c’est la chute !

Et que vous dire de la fin qui m’a laissé sans voix, je ne vous en direz pas plus histoire de ne pas gâcher votre plaisir si jamais vous le lisez, sachez simplement que David Foenkinos est capable de créer des personnages qui peuvent vous glacer le sang.

Même si j’ai moins apprécié ce titre que les deux précédents, j’ai été une fois de plus séduite par la plume de David Foenkinos.

signature